Le RAPE TCHAD dénonce la recrudescence des violences faites aux enfants

Le RAPE TCHAD dénonce la recrudescence des violences faites aux enfants

Le président du réseau pour la protection des enfants au Tchad (RAPE TCHAD) Ali Arthur Guetel a fait ce matin à l’INADES un point de presse. Point de presse au cours duquel il a fait la situation de la violation des droits des enfants. Selon lui, entre janvier et mars 2017 le réseau des associations pour la protection des enfants au Tchad a enregistré huit séries d’abus, des traitements cruel, inhumain et dégradant à l’égard des enfants.

Il cite entre autres, un enfant âgé de quatorze ans enchainé par son oncle paternel, aidé par un bienfaiteur a réussi à fuir la région d’Am Zouer. À Abéché 5 enfants enchainés par leur maitre coranique sous prétexte qu’ils refusent de faire ses volontés. À N’Djamena une fille de quatorze ans privée de sa scolarité et enfermé dans la concession parce qu’elle a refusé de se marier à un homme imposé par son père. Le RAPE TCHAD se dit conscient de la situation qui ne favorise pas l’épanouissement et le développement des enfants.

Le RAPE TCHAD met en garde toutes les personnes qui pensent avoir le pouvoir de vie ou de mort sur les enfants d’arrêter de porter atteinte à la vie de ces derniers. En outre le RAPE TCHAD demande aux chefs de carré, aux délégués des quartiers, aux chefs de races, aux chefs traditionnels, aux chefs de village de faciliter la tâche à la police nationale en dénonçant de tels actes afin que les auteurs soient sévèrement punis.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :