Le MPS fait sa rentrée politique

Le MPS fait sa rentrée politique

 

Le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) a lancé sa rentrée politique ce samedi au palais du 15 janvier, à N’Djaména. A l’occasion, le secrétaire général du MPS, M. Mahamat Zene Bada a fait une déclaration, pour passer au peigne fin les maux qui troublent la société actuellement et a tenu à saluer les accomplissements du mouvement depuis 1990.

Abordant l’actualité liée à la crise économique et financière que traverse le Tchad, le secrétaire général du MPS, déclare que, cette situation était prévisible. Ce qui, dit-il, aboutit à un séminaire réunissant plusieurs acteurs de la société, y compris les opposants.

«Tout cela pour trouver des solutions à temps avant même que la situation ne s’empire, mais dommage, que rien ne fut compris à temps», note-t-il.

Pour Zène Bada, les 16 mesures sont prises dans la douleur, même du chef de l’Etat, car il n’y a pas d’autres alternatives à cela. Il avertit dans la même lancé que ces mesures ne sont que passagères et d’autres s’y ajouteront s’il le faut pour juguler la crise. Par ailleurs, il exhorte les membres du CNS et tous les partisans du MPS à plus de sensibilisation pour faire appréhender ces mesures.  Le secrétaire général du MPS, M. Mahamat Zene Bada estime que, le salaire de base n’est pas touché sauf les indemnités que Zène Bada considère à des simples cadeaux donnés par le gouvernement.

Par rapport aux étudiants, il souligne que les œuvres universitaires restent et la suppression de la bourse entre directement dans l’entretien de ces œuvres. Dans son discours, il appelle le peuple tchadien a plus de vigilance et à renouveler leur confiance encore davantage au président de la république.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :