« Le Maréchal Idriss Déby sera battu le 11 avril 2021 et rien de grave ne se passera au Tchad », Pahimi Padacké Albert

Dans le cadre de la campagne électorale pour la présidentielle du 11 avril prochain, le candidat Pahimi Padacké Albert a animé deux meetings ce 25 mars 2021 à Biltine et à Abéché.

C’était une journée marathon pour le candidat du Rassemblement national des démocrates tchadiens (RNDT-Le Réveil). Accueilli à l’aéroport d’Abéché vers midi, Pahimi Padacké Albert (PPA), son directeur national de campagne, Mbaïgolmem Sébastien ainsi que le président du parti allié Rassemblement démocratique pour la cohésion (RDC), Mahamat Nour Issakha et leur suite se sont directement mis en route pour Biltine, chef-lieu de la province du Wadi Fira.

Lors du meeting d’une demi-heure animée à la tribune publique de cette ville, PPA s’est présenté comme le candidat de l’ensemble du Tchad et non d’une province. Pahimi Padacké Albert a déploré le mauvais état de la route, le manque des structures sanitaires, le manque d’eau qui amène les femmes à se déplacer à dos d’âne sur des kilomètres pour en chercher, et le faible taux de scolarisation des enfants de cette province.

Pour le candidat du coq blanc, cette population vote pour un seul parti depuis trente ans mais ses « problèmes n’ont pas changé ». « Je vous demande, population du Wadi Fira de changer de fusil d’épaule, de voter pour le candidat du RNDT-Le Réveil, le candidat du coq blanc, les choses vont changer dans notre pays, les choses vont changer pour vous et pour vos enfants », a-t-il lancé à l’endroit de ses militants, du haut de la tribune.

Immédiatement après Biltine, la délégation a repris la route pour revenir animer un autre meeting à la place publique à Abéché où il y a eu une présence remarquable des cavaliers. En plus de la question de l’eau, de l’éducation ou encore de la route qu’il a également reprise, Pahimi Padacké Albert a mis l’accent sur les conflits agriculteurs-éleveurs, les conflits intercommunautaires. Il entend faire en sorte pour « qu’il n’y ait plus de conflits agriculteurs-éleveurs », œuvrer pour la paix mais également la justice et l’égalité des Tchadiens, car, déclare-t-il, « si les conflits agriculteurs-éleveurs continuent, si les conflits intercommunautaires continuent, c’est parce qu’il y a l’impunité dans notre pays. Je vais faire arrêter l’impunité ».

« Il y en a qui disent que si le maréchal ne gagnait pas les élections, le Tchad ne sera pas en paix. Mes chers compatriotes, le maréchal Idriss Déby sera battu le 11 avril 2021 et rien de grave ne se passera au Tchad », a assuré PPA avant d’appeler ses militants à « se lever comme un seul homme le 11 avril voter pour le candidat du changement ». 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :