Le candidat de MDA : Mahamat Yesko, du commerce à la politique

Le candidat de MDA : Mahamat Yesko, du commerce à la politique

«Ma conviction à la magistrature suprême est celui d’être un serviteur du peuple». Mahamat Yesko Brahim Ali, président du Mouvement Démocratique Africain (MDA), est l’un des quatorze candidats en course pour le fauteuil présidentiel. Natif de Moussoro (né le 12 décembre 1960) Mahamat Yesko Brahim, est à la fois administrateur, officier et opérateur économique. Pour ce chef d’entreprise, le Tchad, a un destin de renforcer les acquis de la démocratie dans la transparence, la justice et du développement économique durable qui seront au centre de sa vision politique. Selon lui, ces progrès magnifiques ne peuvent s’opérer qu’avec les personnalités morales ayant reçus l’investiture d’une masse populaire d’accomplir cette volonté pluraliste pour donner un souffle de vie des peuples. «C’est dans cette optique que ma candidature aux élections présidentielles d’avril 2016, est une nécessité» justifie-t-il. Les idéologies fondamentales du président du MDA, sont basées sur quatre principaux axes, notamment politique, économique, social, culturel et sportif. Mahamat Yesko Brahim, souligne que, cette politique libérale, qu’il entend conduire dans un Etat unitaire fortement décentraliser avec des unités administrative jouissant d’une forte autonomie de gouvernance de la gestion concertée et ce, tout en préconisant une indépendance de la justice pour tous, favoriser le développement de la liberté de la presse  entre autres. Si jamais, les Tchadiens lui font confiance en l’élisant à la magistrature suprême, le président du MDA, s’engage à promouvoir la politique du bilinguisme à l’échelle national. Il préconise la professionnalisation, la dynamisation et la diversification de la diplomatie tchadienne et en renforcer les coopérations avec les partenaires. Sur le plan économique, Mahamat Yesko Brahim, entend faire sa projection dans un système économique libéral basé sur une libre concurrence, assainissements des finances publiques, la relance de l’économie nationale, processus générateur d’emploi et de richesse tout passant par la promotion du secteur privé. L’équipement du pays occupe une place très importante dans la politique du président du MDA. Il s’engage à lutter pour une politique des gestions rationnelles des ressources en eau par la construction des barrages et des ouvrages de rétention d’eau, par le développement hydraulique agricole, villageoise et pastorale, et par l’approvisionnement des centres ruraux et urbains. En cas de victoire, Mahamat Yesko Brahim, mettra un accent particulier sur le secteur agro-sylvo-pastoral pour assurer l’autosuffisance alimentaire et la vulgarisation, des espèces animales et végétales. S’agissant de l’environnement, le candidat du MDA, préconise la politique de la sauvegarde du Lac-Tchad, de l’écosystème naturel et promouvoir une énergie renouvelables et nouvelles à la population. Il envisage de mettre sur pied une stratégie commerciale pour la vente du pétrole pour répondre aux besoins de secteur santé, éducation et autres qui seront des priorités. Sur le plan social, compte se battre pour une meilleure éducation pour tous et d’une formation professionnelle des jeunes pour une véritable insertion dans la vie active, et en élaborant une politique sanitaire de médecine curative pour assurer les soins ordinaires et spécialisés. En ce qui concerne, la jeunesse, la culture et le sport, Mahamat Yesko Brahim, souhaite mettre des moyens conséquents en construisant des infrastructures culturelles et sportives tout en sauvegardant le patrimoine culturel et historique au profit de la jeunesse. Car dit-il, la jeunesse constitue le poumon d’un pays qui ambitionne d’être émergent.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :