L’appel à la ville morte de l’opposition n’est pas suivi à N’Djamena

L’appel à la ville morte de l’opposition n’est pas suivi à N’Djamena

La journée ville morte demandée par six candidats de l’opposition à la présidentielle du 10 avril dernier pour protester contre la réélection du président Idriss Deby Itno n’est pas observée par la population de la capitale tchadienne. Les marchés de N’Djamena sont ouverts ainsi que les boutiques dans les différents quartiers. L’administration tant publique que privée fonctionne normalement. Néanmoins, dans certains établissements, les élèves n’ont pas fait cours ce matin.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :