L'ancien président tchadien Hissène Habre placé en garde à vue

DAKAR – L’ancien président tchadien Hissène Habré, réfugié à Dakar depuis 1990 et accusé de crimes contre l’humanité, a été arrêté et placé en garde à vue dimanche dans le cadre d’une enquête ouverte par un tribunal spécial créé pour le juger, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Hissène Habré a été placé en garde à vue dans le cadre de l’instruction, a affirmé à l’AFP un responsable du parquet du tribunal. Un des avocats de M. Habré, Me El Hadji Diouf a ajouté sur une radio locale que l’ex dirigeant venait d’être arrêté par des gendarmes à son domicile à Dakar et conduit vers une destination inconnue.

On a demandé son arrestation dans le cadre de l’instruction et le dossier sera soumis aux juges d’instruction pour un réquisitoire, a affirmé le responsable du parquet des Chambres africaines extraordinaires, le tribunal spécial chargé de juger M. Habré.

Des gendarmes viennent de procéder à l’arrestation de Hissène Habré à son domicile des Almadies (un quartier résidentiel de Dakar) et l’ont conduit vers une destination inconnue, a affirmé Me El Hadji Diouf sur la radio privée locale RFM, s’interrogeant sur l’urgence à l’arrêter un dimanche.

Il a dit en avoir été informé par une épouse de l’ex-président tchadien qui est accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité et réfugié au Sénégal depuis sa chute du pouvoir à N’Djamena en 1990.

Hissène Habré a été placé en garde après de récentes visites du procureur spécial des chambres spéciales, Mbacké Fall, en Belgique et au Tchad pour préparer le dossier d’accusation contre l’ex-président tchadien.

(©AFP / 30 juin 2013 14h49)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :