L’ADC commémore la journée mondiale des droits des consommateurs

L’ADC commémore la journée mondiale des droits des consommateurs

Comme la plupart des pays du globe, l’association pour la défense des droits des consommateurs (ADC) a célébré cette journée, placée sous le mot d’ordre de “la consommation durable”.

Rappel. Célébrée chaque 15 mars, cette journée est une opportunité de manifester la solidarité au sein du mouvement consommateur international. Elle immortalise la déclaration historique des quatre droits fondamentaux du consommateur par l’ancien président américain John F. Kennedy, qui a initié le concept révolutionnaire de droits du consommateur.

Outre, la reconnaissance que tous les citoyens (…) ont des droits fondamentaux en tant que consommateur, au fil du temps, ces droits se élargis. Aujourd’hui, ils constituent la base du travail du Mouvement consommateur mondial. On peut citer brièvement: le droit à la satisfaction des besoins fondamentaux, le droit à la sécurité, le droit au choix, etc.

Au Tchad, c’est l’occasion pour l’ADC d’attirer l’attention des consommateurs, femmes et jeunes surtout, sur le pouvoir dont ils disposent pour influencer le contenu de l’offre des biens et des services, déclare le secrétaire général de l’ADC, Daouda Elhadj Adam. Il ajoute: “en consommateurs, notre pouvoir doit aussi s’exprimer par notre capacité à impacter le processus de production, de fabrication et de présentation des produits en exigeant davantage des produits et services plus durables”.

Cette célébration de l’ADC s’allongera sur un mois. Plusieurs activités sont en vue: réalisation et diffusion d’un mini documentaire sur l’usage des emballages en plastiques au Tchad, campagne d’information et de sensibilisation des  autorités, élèves, associations féminines sur la consommation durable et le rôle des responsables des entreprises de production, organisation de débats et tables rondes sur les enjeux et défis de la consommation durabl, réalisation avec le concours des médias locaux d’émissions et magasines sur les problèmes de consommation d’actualité…

Déplorant l’absence de vulgarisation des textes sur la protection des consommateurs, le président de l’ADC, fait un constat amer. Malgré, la promulgation d’une loi sur la protection du consommateur en février 2015, aucune action de sensibilisation de ces importants textes par le gouvernement n’a été faite. Le Conseil de la consommation n’est toujours pas opérationnel. Pareil pour la Commission nationale de la concurrence.

L’ADC passe en revue le transport urbain. Ainsi, les revendications des étudiants sur leurs conditions de transport sont pointées.

Dans le domaine des TIC, l’ADC admet qu’il y a des améliorations mais beaucoup reste à faire.

L’ADC recommande au gouvernement de:

  • mettre des moyens nécessaires aux actions urgentes de prévention;
  • renforcer le dispositif de surveillance à l’aéroport Hassan Djamous;
  • sensibiliser la population sur les consignes à respecter par la diffusion des messages à comprendre à travers la radio, la télé, etc.

Et aux populations de:

  • respecter les consignes du ministère de la santé publique, pour contrecarrer la pandémie de Corona virus qui se propage, car “il vaut mieux prévenir que guérir”.

BACTAR Frank I.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :