La France salue l’ouverture du procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré

La France salue l’ouverture du procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré

PARIS, 20 juillet (Xinhua) — La France salue l’ouverture lundi du procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré devant les Chambres africaines extraordinaires à Dakar, “dont elle a soutenu l’établissement”, a déclaré lundi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, lors d’un point de presse.

La France rappelle “son attachement à la lutte contre l’impunité partout dans le monde”, a ajouté Romain Nadal.

Le procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré s’est ouvert lundi devant les Chambres africaines extraordinaires, siégeant au palais de justice de Dakar, sous la présidence du juge burkinabé Gberdao Gustave Kam. Avant l’ouverture officielle de l’audience, M. Habré, 73 ans, accusé de crimes de guerre, tortures et crimes contre l’humanité, s’est présenté tout de blanc vêtu, la tête et une partie du visage couvertes d’un turban blanc, a dénoncé “une mascarade de procès”.

Ses avocats ont boycotté l’audience.

Hissène Habré, au pouvoir entre 1982 et 1990, est en détention à Dakar où il vit en exil depuis sa chute. Il a été inculpé par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées au sein des juridictions sénégalaises, et chargées de le juger à la demande de l’Union africaine (UA).

Selon l’accusation, la répression sous le régime du président Habré a fait quelque 40.000 morts.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :