Iviano DJ, l’un des rares arrangeurs de son le plus sollicité au Tchad

Iviano DJ, l’un des rares arrangeurs de son le plus sollicité au Tchad

PORTRAIT – Né en octobre 1993, Mbaïnaïssem Yves alias Iviano DJ, est aujourd’hui, l’un des arrangeurs et ingénieurs de son qui fait parler de lui à l’intérieur comme à l’extérieur du Tchad. Il explique comment il s’est retrouvé dans ce métier.

« C’était dans la ville de Moundou, dans le sud du Tchad que tout a commencé lorsque mes parents ont été affectés là », raconte Iviano DJ. Son premier contact avec la musique commence par le balafon quand il avait huit ans, dit-il. Après cet instrument de musique traditionnel, Iviano s’intéressera à la batterie puis aux autres instruments pour finir guitariste dans un studio à Moundou nommé Groove House de l’artiste et arrangeur FSB DJ.

Les choses deviendront plus sérieuses entre lui et la musique vers les années 2012, lorsque sa famille regagnera N’Djamena. Il sera sollicité, toujours en qualité de guitariste au studio Shalom de l’artiste Serge Ndergué. Une année après, Iviano prendra conscience de sa passion pour l’arrangement et l’ingénierie de son qu’il ne quittera plus de yeux, les appareils du studio Shalom. « Au studio Shalom, on me laissait toucher à tous les matos d’où j’ai commencé ma performance en arrangement et petit à petit je me suis retrouvé aujourd’hui ingénieur plein dans ma propre maison de production Eden-Music», se réjouit l’arrangeur de son, Iviano. Il mentionne que presque toutes formations se sont déroulées de manière autodidacte.

Très convoité par les artistes tchadiens, Iviano se retrouve aujourd’hui au cœur de plusieurs morceaux à succès tels que le titre « African love, »une collaboration entre les artistes Mawndoé et Mani Bella. Le titre « Où est la magie » de Moussa Aimé. Ou « Love me » de Cidson Alguewi. Etc. Il affirme avoir bossé avec des artistes étrangers comme Krotal et Mink’s.

Quelques artistes et promoteurs culturels s’accordent à dire que Iviano DJ est une référence en matière de Beatmaking dans le paysage musical. C’est le cas de l’artiste Cidson Alguewi qui dira « pour moi, Iviano DJ est l’incarnation de la révolution musicale tchadienne en terme de production et de créativité.»

Un autre témoignage est celui de Deuh’b Zizou, un blogueur qui a eu à côtoyer Iviano. « Le jeune Iviano est incontestablement l’un des jeunes le plus talentueux dans son domaine. Son travail, d’abord il sait le faire et il le fait bien. Avec beaucoup d’amour et de passion. Je l’ai déjà vu à l’œuvre et j’ai la certitude qu’il va aller loin s’il continue dans cette lancée et aussi de ne pas se décourager dans ce milieu où il est difficile de s’en sortir. » Deuh’b Zizou dira plus loin que Iviano est un artiste complet qui mérite encouragement et d’être mis au devant des projecteurs.

Répondant à la question de savoir comment se porte cette activité d’arrangement de son au Tchad depuis qu’il exerce, Iviano dira que « je trouve cette activité plutôt bébé au Tchad, parce qu’on nous compte au bout du doigt nous les ingénieurs de son. » Il ajoutera que « je souhaite que ce milieu devienne un truc trop dynamique d’où on va nous convoiter du dehors. Que des stars d’autres pays payent leurs billets d’avion et viennent enregistrer  au Tchad. Qu’on ait un syndicat unanime des ingénieurs de son  ou encore un site d’où même les artistes tchadiens pourront  se procurer des instruments de qualité que tous soient très professionnels.»

Disposer le Tchad d’une grande industrie musicale, c’est le rêve de cet enfant prodige du Logone occidental. « Ma vision c’est d’avoir la plus grande industrie musicale dans ce pays et posséder des studios dans chaque ville du Tchad », ambitionne-t-il. Mais l’ingénieur de son dit qu’il est confronté au problème de délestage que le pays connait.

MOISE Dabesne Léon, stagiaire

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :