Incursion militaire : « nous avons été informés dès que le groupe armé a bougé de Misrata en Libye » Idriss Déby

Incursion militaire : « nous avons été informés dès que le groupe armé a bougé de Misrata en Libye » Idriss Déby

Le chef de l’État Idriss Déby Itno s’est longuement appesanti ce vendredi 15 février 2019, à N’Djaména, sur l’incursion du groupe armé venant de la Libye qu’il traite de « terroristes ».

Le président de la République renseigne que le gouvernement était informé dès le premier mouvement de cette colonne armée depuis leur base arrière à Misrata en Libye. Il dit que “la colonne a été pilonnée dès qu’elle a franchi les frontières tchadiennes avec l’appui aérien de l’armée française.” 

Le chef de l’État tchadien rassure les Tchadiens qu’il veille aux grains et que l’armée nationale est engagée pour repousser toutes les menaces d’où qu’elles viennent. Il promet que toutes les manœuvres de déstabilisations ne passeront pas et qu’il sera à l’avant-garde. « Vous n’entendrez pas que Déby a fui pour laisser les Tchadiens mourir… Ils me trouveront arme à la main» assure Idriss Déby Itno. 

En effet, le mouvement patriotique du salut (MPS), parti au pouvoir et ses alliés ont organisé cet après-midi à N’Djaména, un grand meeting dit « de soutien au chef de l’État et aux forces de défense et de sécurité » suite à l’attaque de ce groupe armé qui a été neutralisé avec l’appui de l’armée française au nord-est du Tchad. 

Laisser un commentaire