Il était une fois le vent du multipartisme souffle sur le Tchad

Il était une fois le vent du multipartisme souffle sur le Tchad

POLITIQUE – A l’aube des indépendances, les pays africains ont connu le multipartisme. C’est le cas du Tchad qui a vécu une éclosion des partis politiques entre 1947 à 1962. La vie politique a été véritablement animée par ces partis dont l’existence sera arrêtée net par le premier président de la République, Ngarta Tombalbaye. Qui sont ces partis politiques d’avant et après indépendance ? Retour sur une page de l’histoire du Tchad.

Le processus de décolonisation des colonies françaises enclenché avec la seconde guerre mondiale a permis au Tchad comme les autres territoires sous domination, de connaître une prise en main de la politique nationale par les élites locales. Ainsi, l’ouverture de la France sous Charles de Gaulle à l’idée que les peuples colonisés devraient accéder à l’indépendance a aussi ouvert une nouvelle ère aux peuples indigènes.

La France, une fois libérée par ces mêmes peuples, a un devoir de lui accorder sa liberté. C’est pourquoi plusieurs étapes sont mises en place pour concrétiser l’accession à la souveraineté internationale. De ce fait, la vie politique nationale sera animée par des partis politiques créés par les africains eux-mêmes.

Le ton est donné par la création en octobre 1946 du RDA (Rassemblement Démocratique Africain) par FHB à Bamako. Le RDA qui sera une fédération aura des affiliés un peu partout en Afrique noire. C’est le cas du PPT (Parti Progressiste Tchadien), le premier parti politique tchadien créé le 16 décembre 1946 à Fort Lamy par Gabriel Lisette.

La naissance des partis politiques au Tchad est précédée de la reconnaissance des populations comme citoyens français au lieu de l’appellation « indigènes ». En effet, le 26 août 1946, l’assemblée constituante française a voté un texte selon lequel tous les ressortissants des pays d’Outre-mer recevaient la « qualité de citoyens français ». Ce qui débouchera par la mise en place, entre la France et ses colonies, de l’Union française fondée sur l’égalité des droits, sans distinction de race et de religion.

C’est dans cette marche vers l’indépendance que Gabriel Lisette créa le premier parti politique tchadien dénommé le Parti Progressiste Tchadien affilié au RDA avec comme abréviation PPT/RDA. Ce parti sera pendant, tout le moment des étapes de la décolonisation, l’un des principales formations politiques.

Les autres leaders de l’époque d’avant indépendance, à l’exemple d’Ahmed Koulamallah, Sahoulba Gontchome, Hissein Ousman, Abo Nassour, se jetteront aussi sur la scène politique en créant leurs partis, parmi lesquels, nous avons le MSA (mouvement socialiste africain), l’UDIT (union démocratique des indépendants du Tchad), le GIRT (groupement des indépendants et ruraux du Tchad), PNA (parti national africain), AST (action socialiste tchadienne), URT (union républicaine du Tchad), MPT (mouvement populaire tchadien), MESAN (mouvement de l’évolution sociale de l’Afrique noire).

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :