jeudi 9 décembre 2021

Guinée : le principal opposant d’Alpha Condé soutient avec réserve les putschistes

C’est la première fois depuis le coup de force de dimanche que le principal opposant du président déchu parle. Dans une interview accordée à RFI, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo accueille avec un certain soulagement le coup d’Etat mais dit attendre avec intérêt la suite des événements.

« Soulagé » mais un peu « inquiet ». C’est la substance de la réaction de Cellou Dalein Diallo au coup d’Etat perpétré le dimanche par les forces spéciales de l’armée guinéenne contre son rival, le président Alpha Condé. « Soulagé parce l’armée nous a débarrassé d’une dictature. Alpha Condé s’est emparé du pouvoir en modifiant la constitution et en violant donc son serment. Ensuite c’est un hold-up qu’il a opéré le 18 octobre dernier. Si bien qu’il n’y avait plus d’issue », indique-t-il.

Par contre l’inquiétude du leader de l’UFDG concerne la suite « parce que d’habitude, lorsque les militaires viennent au pouvoir, souvent ils restent plus longtemps que prévu. C’est vrai que l’exposé des motifs du coup de force était pertinent. Ils ont touché tous les griefs qu’on a souvent dénoncés contre la gouvernance d’Alpha Condé. Mais pour l’instant, ils n’ont pas décliné d’agenda, en termes de calendrier, en termes de temps pour l’organisation des élections et la mise en place d’institutions légitimes par l’organisation d’élections transparentes et crédibles ». Toutefois, il espère que les militaires ne tarderont pas à faire des annonces dans ce sens.

Pour Cellou, « C’est l’entêtement des dictateurs » qui a conduit à ce coup d’Etat dans son pays. Il dit espérer que le nouvel homme fort de la Guinée, le colonel Mamady Doumbouya est animé de bonnes intentions. Il se dit également prêt à contribuer à la mise en place d’une transition « crédible, capable d’organiser des élections libres et transparentes, des élections équitables pour que le peuple guinéen puisse choisir ses dirigeants ».

Le président de l’UFDG affirme que jusqu’à preuve du contraire, il fait confiance au colonel Doumbouya avec son équipe. Toutefois, « Il serait souhaitable que la transition militaire ne dure pas longtemps dans la mesure où la première mission d’un gouvernement de transition ce sera de réunir les conditions d’une élection libre et transparente et de l’organiser le plus tôt possible ».

Laisser un commentaire

économie

L’association le Réveil de la jeunesse forme des jeunes en méthodologie de rédaction administrative

L’association le Réveil de la jeunesse ( ARJ) a remis ce matin, des attestations aux participants à sa formation en méthodologie de rédaction administrative,...

Conflits intercommunautaires au Cameroun et au Soudan : le PCMT lance un appel communauté internationale à agir promptement

Le président de la transition, le Général d’Armée Mahamat Idriss Deby a régi face à l’afflux des réfugiés camerounais et soudanais ce derniers jours...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
551 votes · 552 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité