G5 Sahel  : les chefs d’État  exigent la libération du président malien Ibrahim Boubacar Keita

G5 Sahel : les chefs d’État exigent la libération du président malien Ibrahim Boubacar Keita

Suite à l’arrestation du président malien, Ibrahim Boubacar Keita, et de son premier ministre, Boubou Cissé, le 18 août, les présidents des États membres du G5 Sahel exigent leur libération.

Les présidents en exercice du G5 Sahel ont exprimé leur attachement indéfectible, à travers un communiqué, à l’ordre  constitutionnel et au respect des institutions démocratiquement établies.

Ils interpellent les Maliens à suivre la voie du  dialogue pacifique pour résoudre les problèmes internes actuels dans l’intérêt de leur pays ainsi que dans celui de toute la sous-région. Par la même voie, les présidents du G5 Sahel réaffirment leur disponibilité à aider les frères maliens dans le règlement pacifique de cette crise d’une extrême gravité.

Face à cette situation, les chefs d’Etat du G5 Sahel exigent la libération immédiate et inconditionnelle du président Ibrahim Boubacar Keita, du premier ministre Boubou Cissé, des membres de son gouvernement, ainsi que de toutes les autres personnalités arrêtées.

Pour rappel, Ibrahim Boubacar Keita, président malien et le premier ministre Boubou Cissé ont été arrêtés mardi dernier par les autorités militaires à Bamako. Il faut aussi signaler que le régime d’IBK a fait l’objet d’une contestation par le peuple malien et l’opposition qui ne cessent de manifester depuis le mois de juin 2020.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :