G5 Sahel : le Tchad prend la tête de l’Alliance Sahel

Les organisations et pays membres de l’Alliance Sahel et leurs partenaires se sont réunis à N’Djamena ce 15 février 2021, à l’occasion de la deuxième Assemblée Générale Sahel qui se tient en marge du 7ème sommet ordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel. Au cours de cette rencontre, le Tchad a pris la tête de cette organisation.

L’Alliance Sahel est un mécanisme de renforcement de la coordination des partenaires pour une aide plus rapide, plus efficace et mieux ciblée en faveur des zones vulnérables. Pour stabiliser la région et prévenir la radicalisation violente, il est indispensable de créer les conditions d’un développement économique créateur d’emplois, notamment pour une jeunesse en forte expansion.

Au cours de la conférence de presse prévue à la fin de cette Assemblée Générale, Arancha Gonzàlez Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Présidente de l’Assemblée Générale de l’Alliance Sahel, aux côtés des chefs des délégations des membres et partenaires de l’ALLIANCE, partagera les principales conclusions de l’Assemblée Générale.

L’Alliance Sahel lancée sous impulsion franco-allemande en juillet 2017 à Paris, en présence du président de la République Française, de la chancelière allemande et de la haute représentante de l’UE, associe les principaux partenaires au développement multilatéraux et bilatéraux des États du Sahel. L’objectif est d’éviter le saupoudrage de l’aide, et d’en accélérer le déploiement, y compris dans les zones les plus vulnérables.

Les membres de l’Alliance sont : la France, l’Allemagne, l’Union européenne, la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni, le Luxembourg, le Danemark, les Pays-Bas, la Banque européenne d’investissement et la Norvège. Les États-Unis, le Japon, le Canada, la Belgique, la Finlande, la Suisse, l’Irlande, la Société́ financière internationale, la Fondation Gates, le Tony Blair Institute et l’OIF sont des membres observateurs.

La Mauritanie a dirigé l’Alliance Sahel pendant un an. Elle cède la présidence au Tchad.

Ousmane Diarra et Moïse Dabesne

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :