Focus sur “Adjib”, l’hashtag communautaire tchadien

Focus sur “Adjib”, l’hashtag communautaire tchadien

Suite au « boom » des réseaux sociaux en Afrique, sont nées au sein de la plupart des communautés africaines présentes sur les réseaux sociaux, des hashtags ou mots-clés propres à chacune d’elles. Ces hashtags dits « communautaires » ont un rôle simple : fédérer la communauté d’un pays ou d’un espace donné autour d’un mot clé qui regroupe tous les contenus ayant rapport audit pays.

La différence entre l’hashtag communautaire et l’hashtag « basique », qui découle tout simplement du nom d’un pays, comme par exemple « #Tchad », c’est que l’hashtag communautaire veut mettre en avant les identités culturelles et linguistiques, et faire plonger directement dans le quotidien du pays en rassemblant tous les contenus, peu importe la barrière de la langue.

L’hashtag communautaire a aussi pour particularité son nom qui dérive d’une langue ou d’une expression locale du pays. Comme par exemple l’hashtag sénégalais « #Kebetu » qui est juste la traduction du mot « tweeter » en wolof.

Le Tchad, quant à lui n’est pas en reste avec son hashtag « #Adjib ».

Du constat, à la campagne pour un hashtag

L’idée d’un mot clé pour le Tchad est venue d’un simple constat et d’une nécessité pratique. La majorité des tweets sur l’hashtag #Tchad vient de l’étranger. La communauté tchadienne peu nombreuse sur Twitter, voit la plupart du temps ses tweets engloutis par ceux des grands médias internationaux. Il devient alors difficile dans cette situation de trouver les tweets des internautes tchadiens. Avoir un hashtag propre à la communauté tchadienne était donc indispensable pour permettre en un clic de s’imprégner des réalités du pays.

Dans le cadre du BarCamp organisé à l’occasion de la semaine du numérique, le 14 décembre 2016 à l’Institut français de N’Djaména, un débat sur la nécessite d’une identité numérique propre au Tchad a eu lieu en présence de différents passionnés du numérique. L’idée d’un hashtag a été entérinée et une Short list avec les différentes propositions de hashtags récoltées sur les réseaux sociaux a été établie. Le soir a été lancée la campagne « Un hashtag pour le Tchad » avec un sondage pour recueillir les votes des internautes.

Adjib, l’hashtag vainqueur

Après la clôture des votes, un travail d’élimination de certains termes proposés, mais malheureusement déjà utilisés sur Twitter a été fait.

L’hashtag vainqueur fut Adjib, qui est un terme qui marque l’étonnement. Bien qu’il signifie « étonnant », il peut être utilisé sur n’importe quelle publication qui parle du Tchad, qu’elle comporte une information qui est étonnante ou pas. L’hashtag sert d’abord de repère, sons sens littéral importe peu.

L’Hashtag Adjib existe depuis bientôt 2 ans et est utilisé au quotidien par des centaines d’internautes, que ce soit sur Twitter, Facebook ou Instagram. Il a même été repris par de grands médias comme Le Monde. Preuve qu’une identité numérique tchadienne existe bel et bien et qu’il faut joindre les actes aux idées pour faire changer les choses.

Article soumis par Annadjib Fatakaya

Laisser un commentaire