Finances publiques : l’OTFiP sensibilise les acteurs de la société civile et les médias sur le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert

Finances publiques : l’OTFiP sensibilise les acteurs de la société civile et les médias sur le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert

Un atelier de l’Observatoire tchadien des Finances publiques (OTFiP) est ouvert ce 10 janvier 2019 pour sensibiliser sur le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO) et l’ouverture des données au Tchad. Participent à cet atelier une soixantaine de personnes venues des organisations de la société civile, des responsables des différents ministères et des acteurs de la société civile.

L’objectif principal de cet atelier est de sensibiliser les producteurs de données publiques, les OSC/ONG, les partenaires au développement et les médias sur le PGO.

Plus spécifiquement, il s’agit lors de cet atelier de :

-présenter le PGO ;

-sensibiliser les parties prenantes sur les avantages de l’ouverture de données ;

-faire un état de lieux de la transparence budgétaire et de l’ouverture des données publiques ;

-élaborer un chronogramme de mise en œuvre des activités en vue de permettre au pays d’atteindre le seuil d’éligibilité au PGO.

Ouvrant l’atelier le représentant du coordonnateur de l’OTFiP, Bady Ebe, indique que la tenue de cet atelier constitue l’aboutissement d’une démarche entreprise courant 2018. “En effet, durant cette année, l’OTFiP a participé au sommet mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert. C’est lors de cette rencontre internationale que nous avons pris conscience de l’importance de l’ouverture des données publiques et notamment ceux liées aux finances publiques”.

Selon le représentant du directeur pays de Oxfam, Mahamat Ibrahim Saleh Malgré les efforts du Gouvernement et des partenaires techniques et financiers et de la Société civile, le Tchad enregistre une très faible performance : Pour l’indicateur de transparence sur le Budget Ouvert de l’International Budget Partnership (IBP), le Tchad a obtenu en 2017 les notes de 2 sur 100 sur son volet transparence car, le Tchad met à la disposition du public très peu d’informations budgétaires. Sur le volet participation du public, notre pays est noté 0 sur 100 car, le Tchad ne fournit au public aucune opportunité de participer au processus budgétaire. Concernant le contrôle budgétaire, le Tchad totalise une performance de 44 points sur 100”.

L’Observatoire tchadien des Finances publiques (OTFiP) a été créé par Arrêté N°10/MFB/SG/2017 du 20 janvier 2017. Grâce à cette structure, le ministère des Finances et du Budget dispose désormais d’un cadre unique dédié à la diffusion des données sur les finances publiques. L’OTFiP permet d’opérationnaliser le chapitre VIII de la Loi N°18/PR/2016 du 24 novembre 2016 portant code de la transparence et de la bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques relatif à l’information du public. Ce code constitue l’une des six (06) Directives transposées du nouveau cadre harmonisé de la gestion des finances publiques dans la zone CEMAC. L’objectif de cet observatoire est d’exécuter des projets qui contribueront à la transparence et à la bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques.

Laisser un commentaire