Fête de l’indépendance : les personnalités expriment leurs joies

58 ans déjà, que le Tchad est devenu un pays indépendant et souverain. A l’occasion de la commémoration de cet évènement historique, quelques personnalités de la vie tchadienne livrent leurs émotions.

Il a eu la « grâce » d’après ses propos de vivre la proclamation de l’indépendance du Tchad en 1960. L’archevêque du Tchad Edmond Djitangar avait 8 ans à cette époque. Il se souvient encore : « je me rappelle que mes ainés vivaient cette journée qui allait arriver avec beaucoup d’enthousiasme. Je n’y comprenais pas grand-chose mais j’ai communié à leur joie. J’ai eu le plaisir d’entendre la proclamation de l’indépendance en 1960. Alors c’était pour moi une grande grâce. C’est pour cela que je revis chaque fois. Je peux rater toutes les fêtes mais cette fête là je ne la rate pas. C’est quelque chose dans mon histoire personnelle et dans notre histoire nationale. »

Cette 58e fête nationale, selon Abakar Rozzi Teguil coordonnateur de l’ONPTA est plus enthousiaste. « Surtout la prise d’armes, elle était impressionnante. Nous en sommes fiers », affirme-t-il. D’après l’ancien premier ministre Emmanuel Nadjingar, ce défilé rassure les Tchadiens. Il soutient « On a vu le défilé, les Tchadiens sont rassurés que le pays est stable. Le pays ne peut se construire que sur la stabilité ». Pour Mahamat Djigadibaye de la CASIDHO : « Ce 58e anniversaire est spécial parce qu’on le célèbre dans la 4e République. Donc c’est vraiment spécial et on se réjouit ici et ce 58e est placé également dans les réformes qui sont en vue donc c’est vraiment spécial par rapport aux autres anniversaires »

Le ministre des Postes, des nouvelles technologies de l’information et de la communication, Ndolonodji Alixe Naïmbaye qui a pu « vivre une très belle célébration de la fête de l’indépendance » n’a pas manqué de souhaiter « au peuple tchadien, une très belle fête de l’indépendance et que Dieu garde le Tchad ».

Laisser un commentaire