Ethiopie : l’ONU appelle à la désescalade du conflit dans la région du Tigré

Ethiopie : l’ONU appelle à la désescalade du conflit dans la région du Tigré

POLITIQUE – Alarmées par l’intensification et la propagation de la violence dans la région éthiopienne du Tigré (nord), les Nations Unies ont appelé lundi à désamorcer le conflit et à y permettre l’accès humanitaire.

Les Nations Unies sont alarmées par l’escalade du conflit dans le nord (de l’Ethiopie)“, a déclaré le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), citant des informations faisant état d’attaques à la roquette contre la capitale érythréenne Asmara et dans les villes de Bahir Dar et Gondar dans la région d’Amhara en Ethiopie.

L’OCHA a affirmé avoir reçu des informations faisant état d’une frappe aérienne dans les environs de Mekelle, une grande ville du Tigré, “d’où les roquettes ont probablement été lancées, avant-hier, dans la soirée.

Selon des informations non confirmées, il y a des déplacements internes massifs de l’ouest vers le nord du Tigré”, a indiqué l’OCHA, ajoutant que “le nombre de demandeurs d’asile éthiopiens qui sont entrés au Soudan a atteint 25.300“.

Quelque 96.000 réfugiés érythréens et un grand nombre de déplacés internes éthiopiens vivant au Tigré sont menacés par la violence, a signalé l’OCHA.

La protection des civils et le respect au droit international humanitaire doivent être appliqués en priorité par toutes les parties“, a souligné l’OCHA. “En outre, l’ONU appelle à l’accès humanitaire et à la reprise des télécommunications et des fournitures de base, y compris la nourriture, les médicaments et le carburant pour les civils à l’intérieur de la région du Tigré”, a poursuivi l’agence onusienne.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a suivi avec une grande inquiétude les développements de la situation au Tigré, leur impact sur d’autres régions et “le risque de déstabilisation pour l’ensemble de la Corne de l’Afrique”, a souligné lors d’un point de presse régulier Stéphane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :