mardi 9 août 2022

Ephéméride : il y a un an disparaissait le maréchal du Tchad Idriss Déby Itno

Militaire de carrière, le président Idriss Déby Itno était jusqu’à sa mort en avril 2021, un brave et courageux soldat.

Il était réélu par 79,32% pour la cinquième fois. Mais, un mandat qu’il n’exercera jamais. Ce 20 avril 2021, un groupe d’officiers apparait sur le petit écran et à la radio pour annoncer la mort du président maréchal, Idriss Déby Itno. Comme aujourd’hui, une partie des Tchadiens était en plein jeûne du Ramadan. Il y a un an déjà que le maréchal du Tchad avait donné « son dernier souffle » comme l’ont annoncé les généraux de l’armée ayant mis en place le Conseil militaire de transition (CMT).

Lire aussi : Urgent : Idriss Déby Itno remporte la présidentielle avec 79,32 % des voix

Cette année 2021, le président Idriss Déby Itno consacré maréchal du Tchad après l’opération militaire dénommée « la colère de Bohoma » de mars 2020, avait repris son bâton de commandement, cette fois-ci pour battre campagne pour sa réélection. Entre fin mars et début avril 2021, il sillonnera tout le Tchad pour de grands meetings déroulant son programme politique. Lui qui avait déjà instauré, en 2018, la IVè République, repart vers ses compatriotes. Tout se déroule comme prévu. Les Tchadiens votent le 11 avril. Mais, en même temps que se déroule le vote, les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) font aussi mouvement en territoire tchadien depuis leur base arrière en Libye. Ils ont promis perturber la présidentielle.

Lire aussi : Message à la Nation : le général Mahamat Idriss Déby s’explique sur la mise en place du CMT

Le 12 avril, l’état-major des armées fait un communiqué pour parler d’un groupe de terroriste ayant traversé la frontière Tchad-Libye et jouant à la stratégie d’évitement avec l’armée tchadienne. Effectivement, les rebelles du FACT se retrouvent dans le nord Kanem, à environ 500 kilomètres de la capitale, N’Djaména. L’actualité tchadienne bascule, de l’élection présidentielle, à la guerre entre forces loyalistes et rebelles du FACT. Les Tchadiens sont scotchés pour suivre les nouvelles du front. Ils sont à Mao, à Noukou, à Ziguei, ils se dirigent vers N’Djaména. Chacun y va de son commentaire. C’est dans cette confusion que le maréchal décide, selon plusieurs sources, contre l’avis de tout son entourage et des chefs de l’armée, de se retrouver sur le terrain.

Feu Idriss Déby Itno quitte N’Djaména le 17 avril 2021 pour arriver en zone des combats. Aujourd’hui, des sources font savoir que la montée au front du président Déby a pour but de remonter le moral des troupes. Les combats qui se déroulaient étaient plutôt en faveur de l’armée tchadienne, forte en nombre et matériel militaire face aux rebelles du FACT même si leur niveau de nuisance est aussi élevé.

Lire aussi : Mahamat Idriss Deby promet l’organisation d’un dialogue national inclusif

Mais, comme disent généralement les Tchadiens, le destin a rattrapé le maréchal du Tchad. Lui, qui a fait face à plusieurs mouvements armés et a toujours dit qu’il mourrait sur le front, sera blessé. Des sources revèlent que la bataille qui a été fatale au maréchal est celle du dimanche 18 avril 2021. Mais, d’autres avancent que le maréchal est plutôt blessé le lundi 19 avril 2021, puis mort le jour suivant, le 20 avril 2021. A N’Djaména, la population était dans la panique le lundi 19 avril 2021 lorsque des chars de combat ont été postés sur plusieurs axes surtout vers l’aéroport, les quartiers Klemat, Goudji, entre autres.

Feu maréchal du Tchad est mort à l’âge de 68 ans. Il est né en 1952 à Berdoba au sud-est de Fada, actuel chef-lieu de la province de l’Ennedi Ouest. Titulaire d’un bac D, il entame une carrière militaire après sa formation à l’école des officiers de N’Djaména.

Laisser un commentaire

économie

Musique : Christian Saar officialise la sortie de son premier album intitulé “302”

L'artiste Gospel tchadien Christian Saar a annoncé ce mardi 09 août la sortie de son premier album "302". Un album Gospel composé de huit...

Des responsables des partis politiques et de la société civile annoncent leur refus de participer au dialogue national

Les chefs de partis politiques et responsables de la société civile, signataires de la déclaration du 19 mai en vue de la réussite du...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
884 votes · 885 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité