mardi 4 octobre 2022

Ephéméride : Il y a 19 ans, Haroun Kabadi était nommé premier ministre

L’actuel président de l’Assemblée nationale, la troisième législature depuis 1990, Haroun Kabadi a été nommé, il y a 19 ans, premier ministre, chef du gouvernement. Il a servi à ce poste du 11 juin 2002 au 24 juin 2003, soit un an et une dizaine de jours.

L’agronome Haroun Kabadi, actuel président de l’Assemblée nationale, après avoir occupé plusieurs postes ministériels a été nommé le 11 juin 2002 premier ministre, chef du gouvernement aux termes du décret n°265/PR/PM/2002 en remplacement de Nagoum Yamassoum.

Membre et cadre du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), Haroun Kabadi a occupé plusieurs postes de responsabilités, dans l’administration, puis des fonctions ministérielles. Il devient le huitième premier ministre du président Idriss Déby.

Après sa nomination, Kabadi forme son gouvernement le 12 juin 2002. Il s’agit d’une équipe de 28 membres dont 24 ministres, deux secrétaires généraux du gouvernement et deux ministres délégués. Par rapport au dernier gouvernement de Nagoum Yamassoum que Kabadi a remplacé à la primature, la première équipe est un peu restreinte (28 contre 34 membres).

Dans ce premier gouvernement, on note, par exemple, la présence de Mahamat Saleh Ahmat (ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat), Djimrangar Dadnadji (Plan, développement et coopération), Mahamat Saleh Annadif  (Affaires étrangères), Abderaman Moussa (Administration du territoire), Mahamat Nouri (Défense nationale), Mahamat Ali Abdallah (Sécurité publique et immigration), David Houdeingar Ngarimaden (Agriculture), Djimnaye Gaou (Justice), Moussa Faki Mahamat (Travaux publics et transports), Idriss Ahmed Idriss (Economie et finances), entre autres.

Ce premier gouvernement sera remanié en novembre 2002, six mois environ après la formation de l’équipe de juin 2002. Trois ministres sont sortis du gouvernement, à savoir, le ministre des Mines et énergie Laoual Adji Grema, remplacé par Mahamat Mamadou Addy, le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat, Mahamat Saleh Ahmat qui cède son portefeuille à Brahim Seid et Moussa Faki Mahamat quitte le poste ministre de Travaux publics et transports au profit de Hassan Tchonaï.

Le deuxième et dernier remaniement fait par Haroun Kabadi avant son départ du gouvernement intervient le 6 mai 2003. Il n’y a aucun départ suite à ce léger remaniement qui a permis à quatre ministres de permuter. Nous avons Routouang Yoma Golom qui quitte le ministère des Postes et Télécommunications pour celui de l’Administration du territoire dirigé par Abderahman Moussa qui s’occupera de la Sécurité publique et Immigration. Au Commerce, industrie et artisanat, le nouveau ministre est Mahamat Ali Abdallah Nassour alors qu’il était à la Sécurité. Mahamat Abdoulaye qui était au commerce est désormais ministre des Postes et télécommunications. Les autres départements ministériels gardent leurs titulaires nommés au précédent remaniement.

Haroun Kabadi sera remplacé par Moussa Faki Mahamat qui devient le neuvième premier ministre sous Idriss Déby.

Laisser un commentaire

économie

Moyen-Chari : début de l’enrôlement biométrique des retraités

L'enrôlement biométrique des retraités de la province du Moyen-Chari a débuté ce 3 octobre 2023 à Sarh. Le lancement a été fait par le...

Burkina Faso : l’ONU appelle les nouveaux putschistes à préserver la “paix et la stabilité”

Après la démission du président de la transition, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, à la suite du coup d’État mené par les hommes...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
955 votes · 956 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité