lundi 16 mai 2022

Environnement : le projet “Readiness” pour l’atténuation et l’adaptation au changement climatique

Le gouvernement tchadien et son partenaire la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) organisent un atelier de validation des documents techniques du projet Readiness visant à faire face aux changements climatiques.

Dans son mot introductif de cet atelier, le Représentant adjoint de la Fao au Tchad, Marc Mankoussou a indiqué, que lancé depuis 2019, le projet Readiness vise à générer des données factuelles requises pour le scénario de référence des interventions ciblées d’adaptation et d’atténuation du changement climatique et de créer un environnement porteur au Tchad, en termes d’investissements majeurs dans les initiatives de lutte contre le dérèglement climatique.

Cet atelier qui se tient du 15 au 17 mars à N’Djamena permettra de présenter les premières études réalisées dans le cadre du projet Readiness. Les techniciens réunis auront donc durant ces 3 jours à évaluer et valider 5 documents allant dans le cadre du projet. Il s’agit :

  • Le rapport d’évaluation des technologies innovantes et bonnes pratiques connexes à l’utilisation des terres, du changement d’affectation des terres et de la foresterie (UTCATF) de l’initiative de la Grande Muraille Verte au Tchad;
  • La contribution au renforcement de la base de données climatique nationale;
  • Les options et outils d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique ainsi que leur faisabilité dans le secteur de l’utilisation des terres, du changement d’affectation des terres et de la foresterie (UTCATF);
  • L’évaluation du Genre et le Changement Climatique;
  • Le Plan d’action évaluation du changement climatique et genre.

« Les cinq documents que vous allez examiner durant cet atelier contribueront à la formulation du programme régional Scaling-Up Resilience in Africa’s Great Green Wall (SURAGGWA) dont l’objectif est d’opérer un changement de paradigme urgent et majeur dans six pays extrêmement vulnérables au changement climatique à savoir le Tchad, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Sénégal dans le cadre de l’initiative de la Grande Muraille Verte », motive Marc Mankoussou, représentant de la Fao.

Lançant officiellement les travaux de l’atelier, le coordinateur national du projet Readiness, Ahamat Mahamat Haggar et par ailleurs directeur du projet de la Grande Muraille verte a indiqué que dans une étude récente portant sur la vulnérabilité climatique, le Tchad a été classé comme pays le plus en situation de précarité. La combinaison entre une grande pauvreté, des conflits récurrents et le risque de sécheresse et d’inondation place le pays tout en bas de la liste des pays en développement. « La vulnérabilité du pays face au changement climatique demande des actions innovantes pour renforcer la résilience des communautés, particulièrement en milieu rural» lance-t-il tout en relevant que les conclusions des documents qui seront validés répondront à cette nécessité.

Laisser un commentaire

économie

France : le Premier ministre Jean Castex démissionne avec son gouvernement

BREVE - Attendu après la réélection du président Emmanuel Macron pour un second mandat, le Premier ministre, Jean Castex a remis ce lundi sa...

Qui sont les 4 leaders interpellés lors de la marche contre la politique française au Tchad ?

Quatre leaders des organisations de la société ont été arrêtés le samedi 14 mai, lors d’une protestation organisée par le mouvement Wakit Tama contre...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
788 votes · 789 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité