Enquête : le fameux “car” de l’ONAMA a coûté 2,8 milliards Fcfa et non 4 milliards

Enquête : le fameux “car” de l’ONAMA a coûté 2,8 milliards Fcfa et non 4 milliards

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement au cours d’une interpellation à l’Assemblée nationale a déclaré que : « l’Etat a payé un car à plus de 4 milliards pour l’Office national de radiodiffusion et de télévision (ONRTV), actuel ONAMA ». Cet engin acquis selon le ministre à coût des milliards n’est pas utilisé. Cette déclaration du patron de la communication a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Combien a coûté, le fameux « car » ? Dans quelles circonstances il a été commandé ? Tchadinfons.com a enquêté.

En fait il ne s’agit pas d’un simple car, mais plutôt d’un Car Régie Studio équipé de six (6) cameras chacune à large portée. C’est une télévision mobile palliative et complémentaire aux installations du siège de la télévision nationale en cas de nécessité et d’urgence.

Le montant exact de la télévision mobile est de 2 862 142 445,12 Fcfa.

Selon une copie du contrat que Tchadinfos.com a pu consulter, cette télévision mobile a été livré en 2013. C’est un avion spécial affrété qui a acheminé, cet engin au Tchad, depuis l’Italie dont le transport avait été assuré par l’ex ONRTV. Le marché de son acquisition avait été attribué au Groupe Al-Manna. Le marché a été approuvé le 6 avril 2012, sous le numéro 144/PR pour un montant total 2 862 142 445,12 Fcfa.

Le car doit assurer la production et la diffusion des programmes

Le point 2.1 du contrat stipule que : « …. Le car tout terrain doit permettre d’assurer la production et la diffusion des programmes de la télévision nationale par satellite. Il sera muni d’un mini studio aménagé dans le container du véhicule et qui pourra servir dans certaines circonstances de poste de présentation du journal ou de commentaire en direct d’événement et transmission. Il revêt donc un caractère non seulement médiatique mais aussi stratégique. Ainsi, les équipements de base de transmission seront à la fois en MPEG 2 et MPEG 4 pour être compatibles avec les installations existantes de la télévision nationale. »

La nécessité d’une télévision mobile après l’évènement du 2 février 2008

En effet, après le bombardement des locaux de l’ONRTV par des éléments rebelles aux évènements du 2 février 2008, ayant perturbé l’émission des programmes de la télévision et de la radiodiffusion, les plus hautes autorités du pays avaient jugé nécessaire de se doter d’une télévision mobile pour faire face à des situations d’urgence. C’est dans ce contexte que, la télévision mobile avait été commandé. Le car est doté des technologies de la dernière génération de l’époque et dispose d’une autonomie d’énergie électrique pour son fonctionnement.

Livraison par cargo

Le prix de revient s’élève à plus de 2,5 milliards

Après la commande le directeur technique de l’époque et un de ses agents ont été formés par le constructeur basé en Italie, Professionnel Show pendant six mois en Italie, pour la prise en main du car. La télévision mobile dispose d’un studio, d’une régie et autres. La différence majeur que nous pouvons relevé, c’est juste la mobilité.  Le constructeur l’a livré au prix de 1 443 000 000 Fcfa. Les taxes y afférentes s’élèvent  à plus d’un milliard  Fcfa. Tout compte fait, le prix de revient s’élève à plus de 2,5 milliards Fcfa, en dehors d’autres dépenses connexes notamment la formation, les voyages, les hébergements et autres.

La régie

Le ministre de la Communication s’est-il trompé des chiffres ?

Après l’enquête sur ce fameux « car », on est en droit de se demander si les services de communication en premier lieu le ministre de la Communication l’ambassadeur Chérif Mahamat Zène se sont trompé de chiffres. La télévision mobile a coûté moins de 3 milliards. Elle a été acquise dans un contexte précis. Plusieurs acteurs et responsables ayant suivi le projet d’acquisition de la régie mobile et pour certains ayant même signé des documents (contrats et PV de réception) sont encore en fonction. Pourquoi le ministre ne s’est il pas référé à ces derniers pour voir clair dans cette affaire de car à 4 milliards? La question reste entière.

Formation des techniciens non qualifiés

A l’ONAMA, certains techniciens contactés par nos soins reprochent à leur direction générale de l’époque de former des stagiaires qui n’avaient pas les qualificatifs requis qui ont créé cette situation déplorable. Toutefois, ils reconnaissent que, le car, est une véritable télévision mobile, qui n’a rien à envier aux installations de la télévision nationale.

Formation des techniciens

La télévision mobile est fonctionnelle et a été utilisée

Aux festivités du 1er Décembre en 2013, à Bongor cette télévision avait été testée. Il a été aussi utilisé pendant le Festival International des Cultures Sahariennes (FISCA). L’évènement avait été retransmis en direct, pendant plus d’une semaine, le journal télévisé avait été réalisé à l’intérieur de ce car. D’après nos informations, la télévision mobile (car) n’est utilisée que dans des circonstances bien déterminées et elle est encore opérationnelle pour faire face à des situations urgentes.

3 Commentaires

  1. Youssouf brahim mahamat
    3 octobre 2020 at 12 h 11 min Répondre

    Je suis très content pour le groupe Al manna

  2. Hamit
    3 octobre 2020 at 15 h 00 min Répondre

    Vous trouveriez cela justifié à moins que vous avez quelque chose à avoir dans cet affaire? Non je crois qu’au Tchad y a des besoins plus importants qu’un fameux “car” pour des éventuelles urgences . Avec ces deux milliards combien de caniveaux peut on curer, combien des étudiants peut on former pour n’en citer que ceux là ?

  3. Lamine Mahamat Seitchimi
    5 octobre 2020 at 17 h 34 min Répondre

    En tout cas,la vérité éclatera au grand jour.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :