Energie : une autorité de régulation du secteur de l’énergie électrique est créée

Pour rendre son secteur énergétique, plus compétitif, le Tchad se dote d’une Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie Electrique (ARSE). La loi portant sa naissance a été votée le 21 décembre 2018 par les députés dans le cadre de la loi relative au secteur de l’énergie électrique au Tchad. Aux termes de cette nouvelle loi, le secteur de l’énergie est libéralisé et que la SNE peut faire face à une concurrence.

Avec la création de l’ARSE, la Société nationale d’Electricité (SNE) perd une de ses ailes. Car, actuellement, cette société d’Etat est à la fois juge et partie, elle produit, distribue, et négocie ses prix. Avec l’autorité de régulation, créée par la loi de 1999, sans son décret d’application le Tchad libéralise son secteur énergétique.

Le ministre du Pétrole et de l’Energie a expliqué qu’en essayant de regarder, ce qui ne va pas dans le secteur de l’énergie, il est tout à fait normal, de revisiter cette loi datée de 1999. Selon lui, la création de l’ARSE, avec la nouvelle loi qui apporte des nouveautés dans la régulation, le Tchad se dote d’un instrument très important pour le développement de son énergie électrique.

Ainsi donc, cette autorité s’occupera de la péréquation pour régler le problème de l’énergie au Tchad. « Aujourd’hui les prix de l’énergie au Tchad sont négociés avec la SNE alors qu’elle doit être dans le même lot que les indépendants. Il faut qu’il y ait un arbitre pour réguler le secteur. Dans cette loi, il y a des indépendants qui vont venir produire de l’électricité, et vendre leur énergie », renchérit M. Boukar Michel.

D’après lui, là où, il y a la SNE, les indépendants doivent signer un contrat d’achat d’électricité, sous contrôle de l’ARSE et dans les endroits où la SNE est absente, les indépendants peuvent produire, en construisant leur réseau, et vendre. « On a séparé la production et la distribution. Avec l’ARSE, le Tchad libéralise son secteur énergétique. Désormais, la SNE, a seulement un rôle délégateur. Elle sera un concurrent, en face des autres indépendants. La SNE doit mieux faire pour satisfaire les clients » précise le ministre en charge de l’énergie.  De quoi soulager la population en quête de l’énergie électrique en permanence avec la libéralisation du secteur.

Un commentaire

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :