Elevage : lancement d’un projet d’appui au développement d’un système permanent des statistiques

Elevage : lancement d’un projet d’appui au développement d’un système permanent des statistiques

Le ministère de l’Elevage et des Productions animales et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) ont lancé,  
ce vendredi 22 février 2019, un nouveau projet pour le développement pastoral. Il s’agit du projet d’appui au développement d’un système permanent des statistiques d’élevage  au Tchad .

Après avoir appuyé le Tchad à réaliser le recensement général de l’élevage dont les résultats ont été rendu publics en 2018, la FAO vient, à travers un autre projet, appuyer la mise en place d’un système permanant des statistiques d’Elevage au Tchad. Ce projet de recensement du cheptel tchadien entre dans le cadre du renforcement de la politique de l’élevage, moteur de développement. La deuxième phase du projet permettra de réaliser l’évaluation des paramètres zootechniques du cheptel et de l’utilisation des statistiques de l’élevage au Tchad, d’où la nécessité de la mise en place d’un système permanent des statistiques de l’élevage.

L’un des objectifs est d’avoir des données statistiques fiables  sur l’élevage  tchadien. Ceci permettra un bon suivi  et  facilitera les  prises de décisions dans le secteur de l’élevage et par ricochet dans le domaine de l’agriculture. « Sans informations on ne peut pas connaitre ce qui peut développer le pays » souligne le représentant pays de la FAO au Tchad, Mouhamadou Mansour Ndiyaye. En outre, les statistiques vont constituer une référence nationale pour orienter les politiques du gouvernement en matière  d’améliorations des conditions animales, de la productivité et la maitrise des enjeux liés  à l’économie.

Selon le représentant du ministère de l’Elevage et de la Production animale, Dr Fidèle Molele, ce projet doit fournir les indicateurs indispensables pour la formulation d’une politique réaliste et pertinente de développement du sous-secteur de l’élevage.  Celui-ci représente une des deux mamelles de l’économie nationale mais il doit surtout générer des informations utiles pour permettre au secteur d’être une des locomotives du développement.  

Laisser un commentaire