Éducation pour tous : le Tchad est-il sur la bonne voie ?

Éducation pour tous : le Tchad est-il sur la bonne voie ?

Ce 23 juillet, le ministre de l’Education nationale et de la Promotion civique, Aboubakar Assidick Tchoroma, a présenté les efforts faits par le Tchad pour assurer une éducation de qualité à tous. C’est à l’occasion du lancement virtuel du rapport mondial de suivi de l’éducation sur l’inclusion,

Le Tchad “est le premier pays membre du Partenariat mondial pour l’éducation ayant pris en compte l’intégration des réfugiés dans son plan sectoriel “, a rappelé le ministre de l’Education nationale. Aboubakar Assidick Tchoroma ajoute que le pays a partagé ses maigres ressources avec d’autres peuples pour répondre aux besoins éducatifs immédiats des réfugiés, des déplacés et des retournés.

Malgré les efforts fournis par le gouvernement du Tchad pour garantir une éducation inclusive, il reste encore de défis majeurs à relever, notamment celui de financement de l’éducation. Pour faire face à ces défis, ” le gouvernement lance un appel à la mobilisation de tous les partenaires techniques et financiers pour soutenir le Tchad afin d’appuyer le système éducatif pour cette période post Covid-19, en vue d’assurer une éducation de qualité à tous, tout au long de la vie, sur un même pied d’égalité “, a déclaré Aboubakar Assidick Tchoroma.

A savoir, le rapport 2020 Inclusion et éducation : Tous, sans exception, dont le lancement a lieu ce 23 juillet, traite de l’inclusion dans l’éducation, en attirant l’attention sur toutes les personnes exclues en raison de leur sexe, de leur déplacement, de leur migration, de leur appartenance ethnique, de leur langue, de leur pauvreté, de leur handicap ou d’autres caractéristiques.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :