Djimrangar Dadnadji trouve que le Tchad a régressé sur le plan de la démocratie

Djimrangar Dadnadji trouve que le Tchad a régressé sur le plan de la démocratie

À l’occasion de la présentation de ses vœux aux militants du parti Cap sûr, le président national du parti Joseph Djimrangar Dadnadji a déclaré que  le Tchad s’est  brutalement retrouvé aujourd’hui à la période des partis uniques de 1962. Le régime, selon lui, multiplie les actes de privatisation des libertés. Selon le président Joseph Djimrangar Dadnadji, le Tchad a raté toutes les étapes de la démocratie et le bonheur de ses habitants marqués par un système ultra policier. En estimant que le pays est actuellement à la croisée du chemin, il a demandé aux uns et autres de prendre part dans la lutte actuelle du peuple. Il conclut que le terme hors-la-loi utilisé pour combattre les contestateurs est ressorti des placards a cet effet il interpelle la population a restée vigilant.

2 Commentaires

  1. Mamadou Patrice Nagassou
    22 janvier 2017 at 20 h 40 min Répondre

    Le Tchad n’a pas des hommes de foi, les jeunes savent quoi faire, la police est ignarante de la situation demain, et la mobilisation n’est pas au rendez-vous comme il le faut.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :