Diplomatie : 19 ans après, le Tchad renoue avec la  conférence des ambassadeurs

Diplomatie : 19 ans après, le Tchad renoue avec la conférence des ambassadeurs

Le président de la République Idriss Déby Itno a ouvert ce matin à N’Djamena la conférence des ambassadeurs et chef des missions diplomatiques. Trois jours permettront aux diplomates de discuter des questions liées aux défis sécuritaires et de développement.

Renforcer le dispositif diplomatique du Tchad face aux défis sécuritaires et de développement durable, tel est l’objectif principal de la conférence des ambassadeurs qui s’est ouverte ce mardi 19 novembre à N’Djamena. Représentants des grandes institutions internationales, chefs des missions diplomatiques et ambassadeurs accrédités au Tchad étaient au rendez-vous.

Placée sous la thématique du « renforcement de l’outil diplomatique face aux défis sécuritaires et de développement durable », la Conférence se tient dans un contexte de « bouleversement, des conflits, de crises, bref des menaces sécuritaires permanentes dans la région et sous-région », a rappelé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Cherif Mahamat Zène.  « Traduire les pensées en actions » est l’enjeu de cette rencontre, qui vient 19 ans après la précédente, a ajouté Cherif Mahamat Zène.

A lire : Le Tchad organise la conférence de ses ambassadeurs

Idriss Déby Itno, Président du Tchad à la Conference des ambassadeurs, éd 2019
Crédit photo : Tchadinfos.com / Nesta Yamgoto

Dans ses directives données aux conférenciers, le Président de la République Idriss Déby Itno a inscrit la modernisation des outils diplomatiques, la sécurité dans la sous-région qui va de pair avec le développement local, et la problématique du développement durable.

Idriss Déby Itno a, d’entrée de jeu, mis un point d’honneur sur « une coopération mutuellement avantageuse entre le Tchad et les pays frères ». Pour ce faire, il faut tendre vers un nouveau cap avec une réflexion forte sur les stratégies de la promotion du Tchad à l’étranger. La transformation des produits sur place et le rôle de la diaspora dans le processus de la construction de la politique diplomatique doivent être passés à la loupe, instruit IDI. « Il faut créer des conditions adéquates pour une synergie d’action avec la diaspora. »

Ce qui a été défait par la communauté internationale doit être reconstruit par la même communauté internationale

Idriss Déby Itno, Président du Tchad

La question sécuritaire, nœud de la géopolitique tchadienne, n’a pas été oubliée par Idriss Déby. Des causes aux conséquences en passant par le constat actuel sur le terrain, le Président n’était passé outre chemin pour dire les choses. « L’intervention de l’Otan en Libye a été d’une grande conséquence dans la région. Avant d’insister que l’Afrique n’a aucune responsabilité à assumer dans la crise qui sévit dans la sous-région ». Selon lui, « ce qui a été défait par la Communauté internationale doit être reconstruit par la même Communauté internationale ». Avant de finir en déclarant que « le fardeau de cette lutte doit être partagé comme ce fut le cas ailleurs ».

A lire aussi : une coupure d’électricité sème la panique à la conférence des ambassadeurs

Qui dit sécurité, dit aussi développement. C’est pourquoi le « premier ambassadeur tchadien », IDI, insiste sur la traçabilité de la recette de l’Etat. Il appelle enfin les diplomates à plus de professionnalisme.

Laisser un commentaire