DINAMOU DARAM plaide le sort de ses codétenus

DINAMOU DARAM plaide le sort de ses codétenus

C’est lors d’un point de presse tenu ce mardi 13 décembre 2016 à la maison des médias du Tchad, le président national du Parti Socialiste sans Frontière (PSF) a déploré les conditions carcérales difficiles des détenus d’Amssinéné.

Dans sa déclaration, le président tient à exprimer ses vifs remerciements aux regroupements des partis politiques de l’opposition, les organisations de la société civile, la presse nationale et internationale. Bref, tous ceux qui lui ont accordé un soutien moral et physique pendant les deux mois de détention à la geôle d’Amssinéné.

Selon, Dinamou, plusieurs opposants et certaines personnalités croupissent à tort dans la prison d’Amssinéné sans aucun motif valable. Il s’agit de Moussa Tao arrêté pour conspiration depuis cinq ans sans être jugé ; Mouktar Nantcho pour le même motif ; Mahamadine Babouri pour avoir critiqué le régime. A cela, s’ajoutent messieurs Pierre Golsouet Yaya Alidoures respectivement ex secrétaire général et agent du ministère des finances ; l’ex ministre de l’intérieur Kédallah Younous Hamidi et deux généraux de division Bayana Kossingar et Yambaye Massira Abel.

Vu ces multiples détentions et sans raisons fondées, le PSF demande leurs libérations sans condition et interpelle le gouvernement à améliorer les conditions carcérales des prisonniers à la maison d’Arrêt. Entasser plus de 120 personnes dans une cellule de 4m sur 3m relève d’une torture terrible a laissé entendre le président du PSF, Dinamou Daram.

Il lance enfin un appel à des actions solidaires entre l’opposition et la société civile afin de lutter efficacement pour l’intérêt supérieur de la nation tchadienne.

Un commentaire

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :