Dialogue national : le FACT dénonce le silence du CTS

0
525
Mahamat Mahdi Ali

Dans une note du 12 janvier, le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) s’indigne face au silence du Comité technique spéciale (CTS) chargé de négocier avec les politico-militaires.

Le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) dénonce “le silence du Comité technique spéciale” face à ses préalables. Dans un communiqué du 12 janvier, il a indiqué n’avoir reçu “aucune réponse du Comité Technique Spécial (CTS) sur ses préalables indispensables pour apaiser la situation politique et favoriser des échanges plus sereins au pré-dialogue“.


Le FACT alerte les partenaires du Tchad, sur les manoeuvres “dilatoires du Conseil Militaire de Transition (CMT), consistant à biaiser la présente transition en évitant toutes les décisions consensuelles pour s’autoriser une nouvelle confiscation du pouvoir“.

Il dit avoir réitéré ses engagements sincères dans le processus de dialogue et de réconciliation nationale en cours au Tchad.

Pour rappel, le 26 octobre passé, une délégation du FACT a rencontré le CTS à Paris. Au cours des échanges, les membres du FACT ont remis une lettre officielle au CTS. La note comporte les exigences préalables du Fact en vue des futurs pourparlers francs et sincères. Elles sont entre autres:

-L’instauration d’un cessez-le-feu sur l’ensemble du territoire national;

-La libération de tous les prisonniers de guerre, politique et d’opinion;

-L’ouverture d’une enquête conjointe pour situer les responsabilités dans la disparition des prisonniers de guerre et la traduction des coupables en justice;

-L’arrêt définitif des répressions de toutes les manifestations pacifiques.

Laisser un commentaire