Dialogue national : le CNJT demande au CODNI de revoir le nombre de places accordées aux jeunes

0
242

Sur 1412 participants au dialogue national, le Comité d’organisation du dialogue national inclusif (CODNI) a accordé 70 places aux jeunes. Un nombre que le Conseil national des jeunes du Tchad (CNJT) juge insuffisant, et demande qu’il soit revu.

Les jeunes seront présents au dialogue national prévu au 20 août prochain. Le Comité d’organisation du dialogue national inclusif (CODNI) a  donné 70 places sur 1412 aux jeunes. De places qui prennent en considération toutes les corporations des jeunes du pays. Elles ne sont pas appréciées par des jeunes.  

Le Conseil national des jeunes du Tchad (CNJT) n’est pas content du nombre de place qui a été accordé aux jeunes.  Selon cette organisation faitière des jeunes, ce nombre explique une volonté de faire participer les jeunes au dialogue national, mais cette volonté n’est pas malheureusement suffisante. « Insuffisante dans la mesure où la jeunesse à mon avis est la franche majoritaire de la population. Elle représente au moins 70% de la population générale de notre pays. Et donner moins de 10% pour la participation générale au dialogue à la jeunesse, je pense que comme je l’ai dit, c’est une insulte à l’égard de la jeunesse », a rétorqué Abakar Dangaya, président du CNJT.

Au Tchad, il faut indiquer qu’il existe des centaines d’organisations ou associations des jeunes. Dans des discours faits par les autorités du pays, ces jeunes sont considérés comme l’avenir de la nation. Pour assurer l’avenir dans l’après dialogue, le CNJT demande au CODNI de revoir le nombre de places accordées aux jeunes. « Il faudrait que ce quota puisse être revu afin que la jeunesse puisse participer massivement à ce dialogue et faire entendre sa voix par rapport au Tchad de demain ».

Laisser un commentaire