Deux chefs des partis et des militants de l’opposition inculpés pour attroupement non armée

Deux chefs des partis et des militants de l’opposition inculpés pour attroupement non armée

La justice vient d’inculper les deux opposants,  Mahamat Barh Bechir Kindji président du RPR et Gapili président du AFP pour attroupement non armée ainsi que d’autres militants de l’opposition pour avoir braver l’interdiction du meeting programmé le 17 novembre dernier au stade du quartier Habéna.

Les deux chefs des partis politiques et les autres militants ont été arrêtés lors de la dispersion d meeting interdit par le ministre de la sécurité publique. Après avoir quadrillé le stade d’où devrait se tenir le meeting du FONAC (Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le Changement), les forces de l’ordre ont poursuivi les militants de l’opposition jusqu’au siège de l’UNDR au quartier Chagoua. De là, une folle course poursuite s’est engagée entre les forces de l’ordre et les militants de l’opposition démocratique.

Des grenades lacrymogènes ont été largués partout pour disperser les jeunes qui rivalisaient d’ardeur pour rencontrer ses leaders en partance pour le siège de l’UNDR. En sa qualité de président du comité d’organisation du meeting, Mahamat Barh Béchir Kindji et d’autres militants ainsi que l’activiste Kally sont pris par les forces de l’ordre.

Après leur inculpation par la justice, ils sont désormais, envoyés à la maison d’arrêt d’Amsinéné où est détenu, depuis presque trois, un autre chef de parti membre du FONAC, Dinamou Daram, président du parti PSF.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :