Déby, le candidat de l’Alliance et de l’Emergence

Déby, le candidat de l’Alliance et de l’Emergence

Idriss Déby Itno, candidat à sa propre succession, investi par son parti, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS), le 7 février 2016, et soutenu par 112 autres partis politiques, promet, de remporter l’élection de 10 avril prochain dès le premier tour.  Né en 1952 à Berdoba dans l’Ennedi Est, Idriss Déby Itno, arrivé au pouvoir le 1er décembre 1990, compte s’investir davantage pour l’unité nationale du Tchad. A cet effet, il reprend, une citation d’Antoine de Saint-Exupéry : «le plus noble métier de l’homme est le métier d’unir les hommes». «C’est l’intime conviction qui m’anime. Je vais continuer à me battre pour  la parfaite cohésion des filles et fils du pays. Je vais continuer à me battre pour le renforcement de la paix et de la stabilité. Je vais continuer à me battre  pour redonner à la nation plus de dignité et de fierté. Je vais continuer à me battre pour parfaire la réforme de la justice. Je vais continuer à me battre pour donner  à mes compatriotes plus d’accès à l’éducation, à la santé, à l’eau, à l’énergie électrique et à toutes les infrastructures routières» assure-t-il. Titulaire d’un Baccalauréat Scientifique, ce militaire de formation (Ecole des Officiers d’Active de N’Djaména Promotion 1975-1976 puis à l’Institut Aéronautique d’Amaury la Grange de Hazebruk de France), le président-fondateur du MPS, annonce que si jamais il est élu, les efforts de construction des routes doivent se poursuivre. Outre l’existant, 6.000 kms de routes bitumées seront réalisées pour relier les différentes régions à la capitale. Le grand projet de construction du chemin de fer Cameroun-Tchad-Soudan sera aussi mis en musique pour faire du Tchad, qui est situé au cœur de l’Afrique, le centre névralgique des échanges commerciaux et économiques. Devenu Pilote de transport, à la suite de sa formation militaire ce diplômé parachutiste, revenu au pays en pleine ébullition après les combats de Février 1979, s’engage aussi à se battre pour le développement du monde rural. «Comme je l’ai dit le Tchad n’est pas un pays pétrolier. Notre vocation première, c’est l’agriculture et l’élevage. Je vais continuer à me battre pour l’épanouissement des jeunes et des femmes. Si je dis  que  je vais continuer à me battre, c’est pour vous dire que nous avons déjà fait ensemble une bonne partie de la route» renchérit le candidat de l’Alliance. Il demande  à ses compatriotes de ne pas écouter les prophètes de la haine et de la division. «C’est ensemble que nous continuerons notre chemin vers l’Emergence. A l’inverse, c’est ensemble que nous irons à la perdition. Mais je suis convaincu et persuadé que les tchadiennes et les tchadiens  connaissent parfaitement ce qu’ils veulent.  Les tchadiennes et les tchadiens savent où ils veulent aller et où ils veulent arriver. Personne ne peut les tromper. Personne ne peut les déjouer de leur trajectoire. Personne ne peut changer leur itinéraire» déclare Idriss Déby Itno. Il martèle que le Tchad respire et continuera à respirer. Selon lui, s’il a  pris  l’initiative de lancer la vision 2030, c’est qu’il croit fortement et fermement à ce pays, à cette nation et à ce peuple courageux, dynamique  et entreprenant. Il souligne que la route de l’émergence est  bien tracée, bien balisée et bien droite. Et c’est à la jeunesse et aux femmes qu’il dédie, une fois de plus, ce quinquennat. Durant son prochain quinquennat, le candidat de l’Alliance, promet de  donner plus de moyens, de ressources et de confiance aux jeunes. «Les opportunités  d’éducation et de formation doivent être décuplées. La  problématique majeure   de l’emploi des jeunes doit être au centre des préoccupations. Les reformes profondes seront menées pour que tout jeune qui achève une formation soit  systématiquement employé. Outre la fonction publique, nous stimulerons le secteur privé pour qu’il devienne un pourvoyeur d’emploi pour les jeunes. De même, la politique de micro financement pour les projets porteurs des jeunes doit se renforcer» rassure Idriss Déby Itno. Pour lui, le Tchad de l’émergence repose sur la jeunesse. Dans sa vision de l’émergence du Tchad, le candidat de l’Alliance estime aussi, que les femmes jouent un rôle prépondérant. D’après lui, le Tchad de l’émergence, c’est le règne d’une nouvelle conscience. «L’émergence du Tchad, voilà notre rêve, notre idéal, notre ambition et  notre programme pour cette République. Mais nos  adversaires  n’ont aucun idéal, aucune vision  et aucun programme  pour  notre  pays. Le seul projet  qu’ils ont, c’est l’étoffe de mensonges,  le tissu d’incongruités et la valise de médisances qu’ils transportent dans leur déplacement à l’extérieur du pays» fustige-t-il. Outre, Idris Déby Itno, entend entreprendre une vaste réforme institutionnelle de l’Etat.  Selon le président-fondateur du MPS, loi fondamentale est déjà vieille de 20 ans dont la réforme constitutionnelle de 2005 qui a été opérée dans un contexte où la survie de la Nation était en jeu. «Aujourd’hui, nous avons besoin d’adapter nos institutions pour accroitre leur performance et pour renforcer notre démocratie. Pour ce faire, notre modèle d’organisation administrative, c’est à dire la forme même de l’Etat doit être revue pour en finir radicalement avec l’Etat centralisé. N’ayons pas peur des mots : je crois fortement que nous pouvons envisager sérieusement de tendre vers un système de type fédéral pour mieux responsabiliser les citoyens et améliorer le fonctionnement des services publics» envisage-t-il. Dans le même sillage, Déby, estime aussi que, le système judiciaire a besoin d’être totalement revu. Il note que l’organisation actuelle montre des limites de plus en plus inquiétantes alors même que la paix sociale est conditionnée par une justice de qualité irréprochable. Le candidat de l’Alliance, annonce aussi, la réintroduction du principe de limitation des mandats présidentiels dans la Constitution car il y va de la vitalité de jeune démocratie Tchadienne. «Sur toutes ces questions fondamentales, il n’y aura aucun tabou à en débattre et à prescrire les évolutions appropriées. Dans cet esprit, si je suis réélu à la Magistrature suprême, j’entends organiser une large consultation nationale regroupant toutes les forces vives progressistes de notre pays. Ces assises offriront l’occasion de déboucher sur une refonte constitutionnelle nous permettant de franchir un nouveau cap dans l’édification d’une société démocratique. Ces engagements touchant à notre ordre institutionnel doivent trouver une place de choix dans notre Programme Politique» s’engage, le candidat à sa propre succession.

Le candidat du parti au pouvoir, assure par ailleurs,  la présidence de la Communauté économique des Etats sahélo-saharien (CEN-SAD) et la présidence du Groupe G5 Sahel en charge des questions sécuritaires dans le Sahel. Le 30 janvier 2016, Idriss Déby Itno, a été désigné par ses pairs à Addis-Abeba en Ethiopie lors du 26ème sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) pour assurer, la présidence tournante de l’Organisation panafricaine.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :