« Deby doit diriger cette guerre contre Covid-19 qui menace tout le peuple », Saleh Kebzabo

« Deby doit diriger cette guerre contre Covid-19 qui menace tout le peuple », Saleh Kebzabo

Le président national de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR), Saleh Kebzabo a fait une déclaration ce jeudi  7 mai 2020 au siège de son parti. Il s’agit d’une déclaration relative à la pandémie du coronavirus et sa gestion par le gouvernement.

Saleh Kebzabo pose une question : « Où a donc été notre gouvernement pour ne rien faire ? » Selon lui, cette question est légitime car le Tchad est parmi les derniers pays qui ont été frappés par le Covid-19, à telle enseigne que de nombreux Tchadiens n’y croyaient plus.

Le gouvernement a attendu jusqu’à la mi-mars pour mettre sur pied des structures aussi nombreuses qu’inefficaces, qui excellent dans les réunions multiples aux résultats néants, vivant et travaillant en cercle fermé comme une secte et n’ayant jamais pu avoir un mode opératoire efficace orienté vers les objectifs concrets.  

Saleh Kebzabo, président national de l’UNDR

Le président de l’UNDR affirme que « le gouvernement continue de berner la population avec de fausses informations comme si l’on pouvait affronter une pandémie aussi tentaculaire et dangereuse que le Covid-19 en se fiant à la liste des besoins contenus  dans son fameux plan de contingence ».

Face à la gravité de la situation, l’UNDR : invite instamment le président de la République à sortir de son mutisme et à prendre personnellement la situation en main au lieu de gérer par procuration. Idriss Déby Itno “doit diriger cette guerre contre Covid-19 qui menace tout le peuple sans lequel il n’aurait personne à gouverner” selon Saleh Kebzabo. Son parti réitère que les grandes villes, notamment sur les grands axes nord-sud et aux frontières, soient immédiatement fermées aux mouvements de personnes à une distance de 25 km pour ce qui concerne N’Djaména, et de 10 km pour les autres villes.

Le président Kebzabo relève que, cette pandémie pouvant perdurer, pendant quelques semaines encore, il y a donc lieu, dès maintenant, d’envisager une sortie de crise pour gérer les conséquences générées par le Covid-19. Pour cela, l’UNDR suggère d’instaurer un dialogue national réunissant les personnalités représentatives politiques, économiques, sociales, religieuses et des experts pluridisciplinaires afin de réfléchir sur les perspectives à moyen et long terme ;

Saleh Kebzabo invite la population à garder l’espoir dans l’unité et la fraternité, et à observer les mesures barrières afin d’interrompre la chaine de contamination de la pandémie. « L’heure du bilan arrivera bientôt et nous devons nous y préparer pour exiger des comptes sur cette gestion calamiteuse de notre gouvernement qui a perdu les rênes du pays » conclut t-il.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :