Covid-19 : des agents déployés au poste de Ngueli se plaignent de leurs conditions de travail

0
5
Photo d'illustration.

SANTE – Déployés au poste frontalier de Ngueli pour dépister le Covid-19, des agents du ministère de la santé disent être sous-équipés et travaillent dans des conditions déplorables.

Ils sont en poste depuis le mercredi 11 mars 2020 à la frontière N’Djamena-Kousseri. Ils ont pour mission prélever la température de toutes les personnes quittant le territoire camerounais pour le Tchad. Mais sur le terrain, les conditions ne sont pas roses. Des agents se plaignent de leurs conditions de travail.

Nous n’avons que quatre thermomètres qui ne suffisent pas [vu la densité du trafic]. En il n’y a même pas une ambulance à notre disposition. Je ne sais pas si le jour où on détecte un cas suspect, comment on va l’évacuer“, s’interroge un agent au micro de la Radiodiffusion nationale tchadienne. En plus du sous-équipement, des conditions de travail ne sont pas du reste. “On nous déploie et il n’y a même de suivi. Nous travaillons sous le soleil ; il n’y a même pas une tente, même pas de l’eau à boire“, regrette un autre agent de terrain au micro de nos confrères de la RNT.

Que celui qui a des oreilles pour entendre n’a qu’à entendre.

Leave a Reply