Coronavirus : l’UNDR exige la ré-autorisation de la circulation des bus en limitant le nombre des passagers

Coronavirus : l’UNDR exige la ré-autorisation de la circulation des bus en limitant le nombre des passagers

Le parti UNDR (Union pour le Développement et le Renouveau) de Saleh Kebzabo demande au gouvernement de réexaminer toutes les mesures prises pour les réadapter au contexte de la vulnérabilité de la population tchadienne. C’est par un communiqué publié ce mercredi.

Dans un communiqué de presse, rendu public ce 1er avril 2020, l’UNDR constate que les mesures drastiques de fermeture des boutiques hors produits alimentaires posent des sérieux problèmes aux citoyens. Elle dénonce la violence systématique des forces de l’ordre sur la population et l’appauvrissement accentué de celle-ci.


Limitée par les moyens de transport, la population a difficilement accès aux marchés des denrées alimentaires et autres services sociaux. Les commerçants paient le fort prix sans aucune mesure d’accompagnement explique le communiqué. Le parti de Saleh Kebzabo exige du gouvernement la ré-autorisation de la circulation des bus en limitant le nombre des passagers.

Un commentaire

  1. Ibrahim Abdoulaye
    3 avril 2020 at 13 h 11 min Répondre

    Sachez que la santé de la population tchadienne demeure une priorité . Donc, l’interdiction de circuler des bus, est une bonne mesure salvatrice .

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :