fbpx
Coronavirus: le RNDT s’inquiète de la situation académique et de la campagne agricole

Coronavirus: le RNDT s’inquiète de la situation académique et de la campagne agricole

Le parti Rassemblement national des démocrates (RNDT) se préoccupe du sort des élèves et étudiants suite à la fermeture des établissements. Il exprime aussi son inquiétude par rapport  à la campagne agricole. C’est à travers un communiqué signé par son président national, Pahimi Padacké Albert.

Les conséquences des mesures gouvernementales prises pour lutter contre la propagation de la Covid-19 dont l’une porte sur la fermeture des établissements d’enseignement commencent à se faire sentir. Vu l’impact négatif de ces mesures sur la jeunesse, le parti Rassemblement national des démocrates tchadiens (RNDT), à travers un communiqué, montre sa position inquiétante face au sort des élèves. « Comment atteindre la population scolaire par un enseignement à la télévision ou à la radio, bref à distance. Dans un pays où le taux d’accès à l’électricité n’est qu’à peine 2% au sein d’une population fortement rurale à 78% et ce, sans parler du faible taux d’accès à l’internet dont le débit est fortement aléatoire » s’interroge le parti du Coq blanc.

Aussi, le parti de Pahimi Padacké Albert indique que, la radio nationale n’est pas accessible sur l’ensemble du territoire. « Beaucoup de paysan n’ont pas la possibilité de s’offrir un poste radio là où les radios communautaires peuvent émettre » souligne le communiqué. Pour le RNDT, l’enseignement à distance dans le contexte tchadien comporte un risque évident d’aggravation des inégalités devant le service public scolaire, d’accentuation de la baisse de niveau, fort préjudiciable à l’avenir de la jeunesse et du pays.

La communiqué de poursuivre qu’il appartient au gouvernement de reprendre la main pour mettre à contribution toutes les expertises  en matière d’éducation en vue de prendre des décisions claires, justes et bénéfiques pour l’école tchadienne. 

Au sujet de la campagne agricole, le RNDT précise que les premières pluies commencent à tomber. Mais, les paysans sont parfois persécutés, empêchés d’aller à leurs champs par les forces de l’ordre qui interprètent à leur manière les mesures édictées. Compte tenu de ce comportement, le Rassemblement national des démocrates tchadiens interpelle l’exécutif : « le gouvernement doit prendre urgemment toutes les dispositions utiles afin que les paysans puissent vaquer normalement à leur travaux champêtres sans quoi, l’insécurité alimentaire viendra renforcer la menace sanitaire face à laquelle nous nous battons tous ».

Djimhodoum Serge

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 675

Guérisons : 211

Décès : 60

%d blogueurs aiment cette page :