coronavirus : des militaires entrent en action pour faire respecter le port de cache-nez

Le respect du port obligatoire des masques se fait oublier dans la capitale tchadienne. Les automobilistes et les motocyclistes ne les portent plus. Ce samedi 25 juillet la police militaire est entrée en action pour faire respecter le port obligatoire des masques.

Les forces de l’ordre ont pris d’assaut tôt ce matin du dimache 26 juillet, les différents axes pour faire appliquer le port obligatoire de cache-nez . Plusieurs usagers ont été arrêtés pour n’avoir pas porté de caches-nez.

Le relâchement de port de masque et autres mesures barrières sont visibles au marché à mil dans la commune du 4e arrondissement où les dispositifs de lavage de mains n’existent que de nom . En ce qui concerne le port de masque, force est de constater un relâchement flagrant de cette mesure.Clients et commerçants se bousculent sans être inquiétés comme si la mesure de port de cache-nez est levée. Sadam Ahmat Djouma Directeur du marché à mil que nos confrères de Dja FM ont interrogé, déplore ce relâchement et prévient qu’une opération de contrôle de port de masque et de respect de la distanciation physique est en vue.

La sortie des militaire ce week end  a permis aux usagers de ce conformer au port obligatoire de masques. Plusieurs personnes sont obligées de porter leurs masques de peur de voir leurs engins saisis ou de recevoir des coups de chicottes.

Portons nos masques!

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :