CNDP : l’Opposition réclame l’annulation du décret N° 1863

CNDP : l’Opposition réclame l’annulation du décret N° 1863

Depuis la publication de la liste des nouveaux membres du  Cadre National de Dialogue Politique, des voix s’élèvent au sein de la classe politique pour rejeter en bloc la composition de cette nouvelle équipe. Certains opposants exigent l’annulation pure et simple de ce décret.

Par décret du 1er Septembre 2020, le Président de la République a procédé à la désignation des nouveaux membres du Cadre National de Dialogue Politique (CNDP). Le CNPD relooké fait des vagues et des mécontentements au sein de l’opposition démocratique. Plusieurs partis ou regroupements de partis politiques vocifèrent et montent illico presto sur leurs grands chevaux pour dénoncer cette décision qu’ils qualifient d’unilatérale de coopter des gens au CNDP. Pour exprimer leur désapprobation, ils se sont fendus en des communiqués de presse au vitriol pour dire qu’ils ne se reconnaissent pas dans ce cadre national de dialogue politique. Ils n’ont pas hésité à accuser ouvertement le secrétaire général du parti au pouvoir de manœuvrer pour recruter des gens acquis à sa dévotion. Certains opposants sans envergure sur l’échiquier politique et qui font du CNDP, leur moyen de survie  ont fait feu de tout bois pour se maintenir. Ils ont utilité tous les subterfuges et autres mic-macs pour être repêchés. Ceux qui ont rêvé de garder leur place ont été désagréablement surpris.  Ils ne vont plus avoir les émoluments. Ils ont été déguerpis au profit d’autres opposants qui viendront se lécher les babines.  Certains opposants qui se ruaient sur le brancard pour se faire une place au CNDP n’ont que les yeux pour pleurer. Et ce qui fait monter l’adrénaline au sein des Etats major politiques.

Quelques opposants d’envergure ont signé pour la première fois leur entrée au Cadre National de Dialogue Politique. Cette structure portée sur les fonts baptismaux de manière consensuelle par les partis politique de l’opposition et ceux de la majorité Présidentielle devraient contribuer à faire avancer le processus démocratique dans notre pays. Les opposants  réputés charismatiques  désignés au sein de cette structure joueront véritablement le rôle de contre pouvoir afin de faire équilibrer les choses. Ils vont œuvrer pour que des échéances à venir se passent dans un climat de paix, de sérénité et d’apaisement total. Le Peuple Tchadien qui a trop souffert des affres de la guerre ne souhaite plus vivre des scrutins porteurs de germe de contestation et de trouble. C’est pourquoi, il attend de ces acteurs politiques de premier plan qui composent le Cadre National de Dialogue Politique de travailler dans l’intérêt supérieur du peuple et non privilégier leurs petits intérêts. Le Président de la République qui est le garant de la constitution et de l’unité nationale doit s’impliquer en vue de trouver une issue heureuse à ceux des responsables politiques qui boudent et hurlent sur tous les toits. certains accusent également le chef de file de l’opposition de ne pas jouer franc–jeu dans cette désignation. Désormais la balle est dans le camp du Chef de l’Etat en sa qualité de garant du CNDP pour trouver un arrangement même d’arrière boutique afin de calmer ceux qui agitent le marais politique tchadien ces derniers temps.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :