Cen-Sad: ouverture à N’Djamena du sommet extraordinaire consacré à la relance des activités

Cen-Sad: ouverture à N’Djamena du sommet extraordinaire consacré à la relance des activités

Le sommet extraordinaire de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad) vient de s’ouvrir à N’Djamena. Ce sommet est consacré à la relance de l’activité. Sont présents dans la capitale, quatre chefs d’Etat des pays membres, Niger, Nigeria, Togo et le Tchad. Les autres présidents des pays membres sont représentés.

Le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat présent à N’Djamena a prononcé un discours dans lequel il a réaffirmé son soutien à la relance des activités de la Cen-Sad.

Actuellement, les chefs d’Etat  sont en huis clos pour examiner les dossiers à l’ordre du jour. A l’ouverture officielle, le président tchadien, président en exercice de la Cen-Sad, Idriss Deby Itno a abordé la question de la délocalisation du siège de l’organisation de la Libye pour des raisons de sécurité. Un autre pays membre va abriter le siège en attendant le retour de la paix en Libye.

LIRE AUSSI : sans président, le Soudan ne sera pas présent à N’Djamena

Le président Deby a aussi à appeler les pays membres de la Cen-Sad à s’acquitter de leurs cotisations. Pour le président tchadien, sans la sécurité, il n’y a pas de développement.

Idriss Deby Itno annonce aussi qu’à l’issue du sommet extraordinaire de N’Djamena sera mis en place un nouveau secrétariat de Cen-Sad. Il a tenu à féliciter l’ancien bureau pour le travail abattu dans des conditions difficiles, reconnait-il.

Le président tchadien veut à ce qu’à la sortie du sommet de N’Djamena, une nouvelle Cen-Sad soit mise en place. “Les présentes assises, à la faveur de l’entrée en vigueur du traité révisé, doivent nous permettre de décortiquer les causes de cette longue période d’hibernation afin d’y apporter des solutions idoines définitives“, a déclaré Idriss Deby Itno.

Laisser un commentaire