Cemac : Plus de 3 milliards d’euros nécessaires pour le financement de 84 projets

Cemac : Plus de 3 milliards d’euros nécessaires pour le financement de 84 projets

ECONOMIE – 84 projets parmi lesquels onze projets prioritaires seront financés par des créanciers publics et privés dans la sous-région. C’est ce qui ressort de la Table ronde, organisée du 16 au 17 novembre, par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

La Cemac a tenu du 16 au 17 novembre une « table ronde » à Paris. Elle a présenté un programme économique régional avec 84 projets. L’objectif du programme est d’impulser la croissance dans la sous-région d’ici 2025. Parmi ces projets, 11 ont été exposés comme projets « intégrateurs prioritaires », pour un financement de quatre milliards d’euros.

Les points focaux de ces projets sont, entre autres, moderniser les réseaux routiers reliant plusieurs pays de la sous-région; développer la production de l’interconnexion énergétique ou encore développer la fibre optique. Au cours des échanges, il s’est révélé que la sous-région est en effet très en retard au sujet de la vitesse des flux informatiques.

A cette question, il devrait y avoir aussi la construction de ports secs pour désengorger les ports maritimes et raccourcir les délais dans les échanges commerciaux. Les onze projets ont été pris en considération. Leur financement se fera sous forme de prêts concessionnels, de dons et de partenariat public-privé. 3,4 milliards d’euros sont attendus, pour ajouter aux 600 millions, déjà acquis.

La Cemac dont les pays membres sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la Centrafrique et le Tchad, est considérée comme la sous-région la « moins intégrée » du continent, avec un taux de 17% contre une moyenne de 40% pour toute l’Afrique.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :