CEEAC : ce qu’il faut retenir de la 17e session ordinaire

CEEAC : ce qu’il faut retenir de la 17e session ordinaire

AFRIQUE CENTRALE – La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) a tenu sa 17e session ordinaire? axée sur les réformes de l’institution, Le 30 juillet 2020.

La 17e session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) est axée sur les réformes institutionnelles engagées en 2015.

Le conseil des ministres des Affaires étrangères, tenu le 24 juillet, dernier a préparé les documents qui ont été portés à l’attention des chefs d’Etat et des Gouvernement. En raison de la pandémie du coronavirus, cette session présidée par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, s’est tenue par visioconférence.

A l’issue des travaux, différents changements ont été apportés au sien de cette institution sous-régionale. Ainsi, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, remplace son homologue gabonais en tant que président en exercice. Le Rwanda s’occupera du commissariat chargé du marché commun. Le Tchad se voit confié les affaires politiques. Le Congo se chargera de l’environnement et le Cameroun, des infrastructures. Le secrétariat général, organe suprême de l’institution, a été remplacé par une commission selon les reformes engagées.

Cette conférence marque un tournant historique dans l’intégration sous-régionale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale en raison de nombreuses réformes entreprises depuis 2015.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) regroupe 11 pays. Il s’agit de l’Angola, du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo, de la République démocratique du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Rwanda, de Sao-Tomé Et Principe et du Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :