Ce que l’UE fait au Tchad

À l’occasion de la commémoration jeudi de la “Journée de l’Europe”, Tchadinfos.com revient sur des réalisations de l’Union européenne au Tchad.

“Tchad-Union européenne, un partenariat vibrant et dynamique”. Lors de la commémoration, le jeudi 9 mai, de la “Journée de l’Europe” à N’Djamena, ce slogan était sur toutes les lèvres. Et Bertrand Soret, ambassadeur de la Délégation de l’UE au Tchad, a présenté le travail de son institution dans le pays.

“L’UE se donne une mission principale de renforcer les institutions démocratiques au Tchad. Il faut appuyer les États de droit pour réduire la fragilité”, a déclaré Bertrand Soret.

Rétablir la sécurité

Pour y arriver, l’UE agit aux côtés de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) et le G5 Sahel pour rétablir la situation sécuritaire aux frontières extrêmement volatiles.

VOIR AUSSI: où en sont les relations entre l’UE et le Tchad ?

En fait, la stratégie de l’UE consiste à contribuer à améliorer la sécurité dans le pays afin de favoriser un cycle de croissance économique durable et une réduction de la pauvreté.

Renforcer le tissu économique

Cela lui permet de contribuer à la réduction de la faiblesse du tissu économique, du secteur privé et la mauvaise gouvernance. À travers sa mission au Tchad, l’UE œuvre pour un développement durable.

Plus visible dans le monde rural, avec ses divers programmes, elle intervient dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’environnement et de la sécurité alimentaire.

Financer des actions prioritaires

Entre 2014 et 2020, la Délégation de l’UE a prévu une somme de 925 millions d’euros pour financer trois domaines d’actions prioritaires.

Elle intervient ainsi entre autres dans le domaine de la bonne gouvernance, notamment à travers le projet d’appui à la justice (15 millions d’euros) pour quatre ans et d’autres soutiens apportés aux forces de sécurité intérieure, aux finances publique et au développement du secteur privé.

Dans le domaine des infrastructures, la coopération entre le Tchad et l’UE se situe sur deux secteurs principaux : les constructions des forages dans les régions défaillantes en accès à l’eau potable et l’amélioration du réseau routier, par le financement des budgets de construction routière. Un appui au secteur de l’énergie est egalement apporté depuis quelques années.


Laisser un commentaire