CCIAMA : Amir Adoudou Artine, un opérateur économique rompu élu à la présidence

A l’issue d’une élection très serrée, caractérisée de suspense et de passion, la liste conduite par l’opérateur économique Amir Adoudou Artine est déclarée élue  à la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et d’Artisanat CCIAMA. Notamment, par 52 voix avec son équipe cosmopolite et fédératrice, contre 49 voix pour la liste conduite par son adversaire Alifa Mamar Mahamat. Qui est Amir Adoudou Artine ? Votre site est allé à la rencontre du nouveau président de la CCIAMA, fraichement élu pour vous le présenter.

Amir Adoudou Artine, fils d’un administrateur et entrepreneur est né en décembre 1969, à Khartoum au Soudan. Il n’est plus à présenter de par ses qualités entrepreneuriales et professionnelles. Economiste de formation, 15 ans d’expérience dans le top management, secteur des travaux  publics, construction hydraulique et aménagement hydro-agricole, le membre fondateur de l’entreprise GEYSER est certes jeune, mais il a des atouts pour redonner à la CCIAMA ses lettres de noblesse.

Initiateur et concepteur de projets, auprès des compagnies d’un réseau de grands groupes internationaux comme EXXON MOBIL, Schlumberger, Prideinternational, Halliburton etc. l’ancien ministre de l’Elevage, est l’homme de la situation. Précisement, pour relever les défis qui s’imposent à la CCIAMA en cette situation de crise financière

Outre ses expériences dans les grandes entreprises internationales, l’homme au teint noir, à la barbe grisonnante a des aptitudes humaines et des capacités requises pour reconquérir des investisseurs étrangers pour diversifier l’économie nationale. Très doué, dans  le montage, la négociation et la gestion des plans financiers avec les partenaires, M Amir Adoudou Artine maitrise  bien des plans d’approche et stratégies d’entreprise, planification et optimisation budgétaire. Il pourra redonner aux opérateurs économiques la place qui est la leur dans un monde en pleine mutation. Bonne connaissance du secteur privé au Tchad, notamment avec le renforcement des capacités locales et restructuration d’entreprises, le PCA de GEYSER, est  l’homme du moment pour redorer le blason de la chambre de commerce.

Avec une licence en sciences économiques appliquées,  son entourage ne doute pas de ses capacités de concevoir et mettre en place des manuels de procédure, d’élaborer des  cahiers de charge opérationnels,  des termes de référence et de mettre en application des procédures de gestion.

Le fils de l’ancien Maire de la ville de N’Djamena, connait également, les différentes sections qui constituent la Chambre. Car, il est affilié à plusieurs associations et groupement du monde rural. Il est président du Groupement à vocation coopérative BAGHARA : Projet agropastorale de modernisation et intensification des productions animales, président de l’A.P.E.L.T : Association pour la promotion de l’élevage laitier au Tchad, président du conseil d’administration G.R.A.D.E.R.T : Groupement des acteurs de l’entretien routier et des transports.  Amir Adoudou Artine est aussi président  du C.A.F Tchad : Cercle d’affaires franco-tchadien et membre du comité de gestion de l’A.E.A.R.C.T : Association pour l’Encouragement et l’Amélioration des Races de Chevaux au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :