Campagne électorale : Pahimi Padacké à la conquête du Sila

Campagne électorale : Pahimi Padacké à la conquête du Sila

Après Biltine et Abéché le 25 mars 2021, c’est à Goz-Beida, chef-lieu de la province du Sila que le candidat Pahimi Padacké Albert a animé un meeting ce vendredi 26 mars. C’est la troisième étape de sa tournée à l’Est et au centre du pays pour la campagne électorale en vue de la présidentielle du 11 avril 2021.

Après plus de 5 heures de route pour parcourir les quelque 218 kilomètres reliant Abéché à Goz-Beida, Pahimi Padacké Albert a été accueilli à l’entrée du chef-lieu du Sila par une foule plus importante et plus enthousiaste qu’à Biltine et Abéché.

Voyant cette foule, le candidat du Rassemblement national des démocrates tchadiens (RNDT-Le Réveil) et sa suite ont fait une parade à travers la ville avant de se diriger vers la place de l’indépendance, lieu du meeting.

Accueil à une dizaine de kilomètres à l’entrée de Goz-Beida

Le chef de mission de la campagne du Sila pour le compte du RNDT-Le Réveil, Mahamat Adam, qui a pris la parole en premier lieu, a remercié la population pour sa mobilisation. Pour lui, c’est le signe que le Sila est acquis au parti du coq blanc, même si, précise-t-il, certains habitants ne sont pas sortis par peur du parti au pouvoir.

Le Directeur national de campagne du candidat Pahimi Padacké Albert, Mbaïgolmem Sébastien, a quant à lui déclaré que le « Tchad est par terre », que le Tchad est un « véhicule dont le moteur est en panne » et que le seul mécanicien à mesure de le réparer est le candidat du coq blanc.

Dans son discours, Pahimi Padacké Albert s’est appesanti, comme dans les villes précédentes, sur le manque d’eau, des structures sanitaires, les conflits intercommunautaires et agriculteurs-éleveurs. « Tout cela, c’est la faute de gouvernance. C’est cela que je veux réparer en me présentant candidat », a-t-il déclaré. Le président du RNDT-Le Réveil qui déplore également l’enclavement du Sila promet, s’il est élu, désenclaver cette province, notamment bitumer l’axe Abéché-Goz-Beida dès la première année de son mandat. « L’heure du changement est arrivée. La solution est là, le 11 avril, venez voter pour le candidat du changement », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :