Campagne électorale : “Mes chers diplômés sans emploi, ne perdez pas vos temps dans les bureaux de soutien du MPS”, conseille Pahimi Padacké Albert

0
17

POLITIQUE – Dans la suite de sa tournée au sud du pays, le candidat du RNDT-Le Réveil a animé un meeting ce 5 avril à Fianga dans le département du Mont Illi.

C’est à travers les danses traditionnelles que la population de Fianga s’est  mobilisée pour accueillir Pahimi Padacké Albert.

Le candidat a lui aussi esquissé des pas de la danse traditionnelle appelée “Gourna’.

Le candidat du changement comme il se proclame se dit déçu par la situation de Fianga. Il a dénoncé la mauvaise gouvernance du parti au pouvoir. Il promet le changement s’il est élu président de la République du Tchad. “Regardez après 30 ans de pouvoir, le Mont Illi produit du gravier pour la construction des routes de N’Djaména, mais pourquoi pas à Fianga?”, s’est-il interrogé. “Cette situation d’injustice  doit changer“, clame Pahimi en promettant de rebâtir cette localité, s’il remporte l’élection. A cette promesse, s’ajoute celle de construire les écoles, les hôpitaux et améliorer les conditions de vie de la population.

PPA a également abordé le problème d’achat de conscience de la population. Car selon lui, les jeunes diplômés sont en nombre important en chômage, mais en cette période de campagne électorale, il y a des partis politiques qui leur donnent de l’argent et des t-shirts pour battre campagne pour eux et les voter. Il a conseillé ainsi les jeunes à penser plutôt à leur avenir, en choisissant un candidat qui pourra lutter contre le chômage trop élevé au Tchad. “Je vous dis mes chers diplômés sans emploi, ces bureaux de soutien sont créés avec votre argent, prenez et mangez leur argent s’ils vous donnent. Mais garder votre conscience pour voter votre candidat du RNDT-Le Réveil. Car ces bureaux de soutien dans lesquels on vous donne 2000F, pour battre campagne, c’est juste pour quelques jours. La réalité vous attend après l’élection présidentielle du 11 avril 2021. Mes chers diplômés sans emploi, ne perdez pas vos temps dans les bureaux de soutien du MPS”, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire