mardi 5 juillet 2022

Bac 2022 : le ministre de l’Enseignement supérieur et celui de l’Éducation nationale invitent les candidats à la sérénité

Le baccalauréat session de juin 2022, a été officiellement lancé ce matin à Massakory, chef-lieu de la province de Hadjer Lamis. Pour le centre de Massakory, au total 230 candidats qui composent les premières épreuves écrites. Les ministres de L’Enseignement supérieur, de l’Innovation, de la Recherche scientifique, Dr Ali Waïdou, de l’Education nationale et de la Promotion civique, Mognan Djimhounta, accompagnés de la gouverneure de la province de Hadjer Lamis, Mme Amina Kodjiana, ont lancé officiellement ce lundi 20 juin 2022, les premières épreuves écrites de l’examen du baccalauréat session de juin 2022, à Massakory, chef-lieu de la province du Hadjer Lamis.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de l’Innovation et de la recherche scientifique, Dr Ali Waïdou et celui de l’Education nationale et de la Promotion civique, Mognan Djimhounta, après l’ouverture des enveloppes contenant les différents sujets des différentes séries qui composent aujourd’hui le baccalauréat, ont appelé les candidats à la sérénité durant tout ce moment d’examen. “C’est un examen donc un test pour savoir si vous avez étudié et révisé vos cours durant les neufs mois. Pour cela, seule la sérénité devant les épreuves à composer est la meilleure des solutions“, appelle Dr Ali Waïdou.

Pour Magnan Djimhounta, en choisissant de lancer le baccalauréat 2022 hors de N’Djaména la capitale, cela a pour but de rassurer les candidats des autres provinces que compte le Tchad. “Cela dit, nous voulons rassurer tout le monde qu’aucune province n’est oubliée ou privilégiées. Je vous invite au travail bien fait pour réussir cet examen”, invite-t-il.

Le ministre de l’Enseignement supérieur rappelle par ailleurs que c’est grâce aux différents accords signés par le gouvernement avec les différents partenaires à l’éducation qui ont permis l’organisation cette année dans le temps du baccalauréat. “Depuis quelques années, les différents troubles empêchent l’organisation du baccalauréat en juin mais cette année, cela a été possible grâce à la promptitude et à la considération qu’accordent les plus hautes autorités à l’éducation nationale et à l’enseignement supérieur“, fait-il entendre.

Ce sont au total 320 candidats pour la province de Hadjer Lamis dont 106 candidats de la série A4 et 124 pour les autres séries (séries D, C, A Arabe, D arabe, G1, G2). 230 candidats pour le centre de Massakory.

Pour cette année 2022, 97 915 candidats sont concernés par le baccalauréat session de juin 2022, soit une augmentation de plus de 800 candidats par rapport à l’année dernière. Soit 43% à N’Djaména et 57% dans les provinces. Les candidats composant sur le territoire sont au nombre de 92 619, soit 95% et ceux de l’étranger sont au nombre de 5 296, soit 5%. Quant aux filles, elles sont au nombre de 36 079, soit 37%. Ce pourcentage est en hausse par rapport à celui de l’année dernière, soit une fille sur trois candidats au baccalauréat, explique les autorités en charge de l’organisation du baccalauréat. Au total, il y a 136 centres d’examen, soit 31 à N’Djaména, 104 en province et 1 centre à Djeddah, en Arabie Saoudite.

Laisser un commentaire

économie

Politique : le président du parti RDC exclut son vice-président et trois autres membres

Après être suspendu par l'assemblée générale extraordinaire qui l'accuse de violer les textes, le président du Rassemblement pour la Démocratie et la Cohésion (RDC)...

Mongo: le Préfet du département du Guéra appelle sa population à s’impliquer dans la lutte contre l’insécurité

A travers un point de presse animé ce 4 juillet 2022, le préfet du département du Guéra, Salhadine Ahmat Mahamat, appelle à agir pour...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
842 votes · 843 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité