AYUC – Chad plaide pour la représentativité des jeunes et femmes dans les grandes instances décisionnelles

AYUC – Chad plaide pour la représentativité des jeunes et femmes dans les grandes instances décisionnelles

Dans le cadre du lancement officiel de ses activités, AYUC-Chad en partenariat avec l’ONG Voix de la Femme a organisé une conférence-débat au sein de l’ENA. L’objectif est de permettre aux jeunes de comprendre l’importance de leurs places dans les grandes instances décisionnelles des organismes internationaux.

Le panel, composé de Mariam Mahamat Nour, ministre secrétaire général du gouvernement, Amalkher Souleymane, coordonnatrice nationale de Nirvana et Naïr Abakar, a démontré à travers ses expériences, comment << la place des jeunes et femmes dans les grandes instances décisionnelles des organismes internationaux >> est accessible et capitale pour le développement du Tchad.

Les échanges ont tourné autour des critères de sélection dans les organismes internationaux, la volonté ou la détermination dont il faut faire preuve et les réseautages qui ne manquent pas dans les processus de candidatures.

Nombreux sont les étudiants qui ont pris part à cette rencontre de partage d’idées et d’informations. Ceux de l’ENA et ceux venus d’ailleurs. L’occasion pour Mahamat Saleh Moussa, directeur pays de AYUC-Chad, d’exhorter ces jeunes à intégrer son organisation pour apprendre et relever les défis du changement.

Laisser un commentaire