Aya boot camp 1ère édition : une initiative pour discipliner l’innovation dans le secteur agro-sylvo-pastoral

Aya boot camp 1ère édition : une initiative pour discipliner l’innovation dans le secteur agro-sylvo-pastoral

Pour inciter les jeunes à se lancer dans la bio-économie ou l’économie verte, un groupe de jeunes met en place un espace de d’échanges dénommé « Aya boot camp ». L’événement est prévu du 10 au 16 octobre à environ 30 Km à l’Est de N’Djamena, et la clôture le 18 octobre avec la Nuit des agri-preneurs à l’hôtel Hilton de N’Djamena.

Le monde rural africain, fortement marqué  par l’agriculture et l’élevage, a besoin de plus de technologie pour mieux contribuer à l’autosuffisance alimentaire et créer des chaînes de valeur régionales afin de les relier à la chaîne de valeur mondiale. Faire la promotion de la bio-innovation pour une économie verte est possible. C’est ce qui a motivé le projet Aya boot camp.

Aya boot camp est une initiative portée par « Aya (Africa Youth in Agrobusiness) – Chad ». Elle ambitionne de faire la promotion de la bio-économie et de l’économie verte à travers la bio-innovation. Aya Chad est une organisation panafricaine qui met en relation les entrepreneurs du monde agricole.  Elle entend promouvoir l’influence positive entre des pairs de profession agricole du continent.

L’exploitation efficace et de manière innovante des abondantes ressources biologiques dans des entreprises commerciales mèneront à un développement inclusif et transformeront les moyens de subsistance. La vision qu’Aya propose est de discipliner l’innovation de la débrouille en agriculture et en élevage. Aya-Chad souhaite être attentive aux idées de valorisation intelligente des ressources non alimentaires de tous les Tchadiens.

En Afrique, la bio économie est pratiquée à l’échelle des agricultures familiales et a le potentiel d’apporter un changement positif. Partager et transférer les modèles de développement bioéconomique, avec ses composantes de connaissance des biosciences, de génération, de transfert et d’adoption de technologies peut mener à des bio-innovations durables et à des produits et services, institutions et politiques connexes.

Aya Boot Camp est née de la volonté des initiateurs de former pour autonomiser les jeunes africains dans l’économie agricole. La clôture sera marquée, le 18 octobre à l’hôtel Hilton de N’Djamena par la Nuit des agri-preneurs. Cette nuit sera l’occasion d’un premier networking des agri-preneurs à l’occasion du cocktail offert par les organisateurs. Sont conviés à cette rencontre tous les acteurs du secteur agro-sylvo-pastoral.

Pour plus d’informations, visitez le site d’African Youth in Agrobusiness – Chad www.aya-chad.org

Un commentaire

  1. Khalid Youssouf
    8 juin 2019 at 13 h 47 min Répondre

    C’est vraiment inteintéressant et courage

Laisser un commentaire