Afrique : le Tchad abrite la 1ère édition du symposium du Maep pour la jeunesse

Afrique : le Tchad abrite la 1ère édition du symposium du Maep pour la jeunesse

La 1ère édition du symposium du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep) dédiée à la jeunesse se tient à N’Djamena du 1er au 2 juillet 2019. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président du forum des chefs d’État du Maep, le chef de l’État tchadien Idriss Deby Itno.

Ce sont au total 113 jeunes, venus des différents pays membres du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep), et des partenaires qui se réunissent à N’Djamena, en République du Tchad pour la 1ère édition du symposium du MAEP dédié à la jeunesse.

Pour le ministre tchadien en charge de la Jeunesse, Mahamat Nassour Abdoulaye, ce 1er symposium international offre un cadre idéal de réflexion, de partage et de mutualisation des efforts pour une participation effective des jeunes à la bonne gouvernance.  Ainsi, durant deux jours, les jeunes présents à ce symposium débattront autour du thème principal « la jeunesse, force motrice de la bonne gouvernance en Afrique ». 

L’autre point de débat sera axé sur le Rapport élaboré par le forum des chefs d’Etat du Maep le 9 février 2019. Des sous-thèmes tels que : la participation de la jeunesse, une condition nécessaire au développement de l’Afrique, la jeunesse panafricaniste, l’économie numérique, le développement de l’Afrique, la lutte contre le chômage des jeunes et l’entrepreneuriat vont alimenter les discussions pendant le symposium.

Le symposium sera également le cadre de lancement du rapport sur la bonne gouvernance pour la sous-région Afrique centrale.

L’envoyée spéciale de l’Union africaine pour la jeunesse a profité de l’occasion pour rendre un vibrant hommage à la jeunesse tchadienne et singulièrement à Nair Abakar, Aléva Ndavogo, Fatima.

Dans son intervention, le point focal du Maep Tchad, président des points focaux, Khayar Oumar Deffalah a exhorté les jeunes à immortaliser ces premières assises consacrées à la jeunesse dans le cadre du Maep en produisant un ‘’acte dit de N’Djamena’’.

En ouvrant les travaux, le président du forum des chefs d’Etat du Maep, par ailleurs président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno a formulé le vœu de voir naître un contrat fort entre le Maep et les jeunes. Autrement, que la jeunesse africaine s’approprie le Maep.

Laisser un commentaire