Affaire Zouhoura : le député Azzaï sera fixé sur son sort le 21 décembre

Affaire Zouhoura : le député Azzaï sera fixé sur son sort le 21 décembre

Le député Azzaï Mahamat Hassan, poursuivi pour mariage de mineure, ainsi que son beau-père Mahamat Tahir Kelley, pour complicité de mariage de mineure seront fixés sur leurs sorts le 21 décembre 2018 où la justice rendra son verdict.

Le feuilleton judiciaire du député Azzaï Mahamat Hassan, accusé pour mariage à une mineure de 14 ans, continue de faire couler  d’encres et de salives.Les causeries sur les réseaux sociaux et autres milieux de rencontre sont toujours dominées par ce sujet. A la dernière audience, du vendredi 14 décembre 2018, où la salle a été évacuée suite à des salves d’applaudissement de l’assistance à la lecture de l’expertise médicale, le 1er substitut du procureur de la République requiert 10 mois de prison ferme pour le député. Il demande que le père de Zouhoura, la présumée mineure, soit condamné à 8 mois de prison ferme ainsi que le secrétaire général de la Commune de Nokou qui a délivré l’acte de naissance.  

A l’audience du vendredi dernier, avant les réquisitions du 1er substitut du procureur de la République, les débats sont centrés  sur les circonstances dans lesquelles, le secrétaire général de la Commune de Nokou,  Ali Mahamat Garfa a délivré l’acte de naissance au père de Zouhoura Mahamat Tahir. Entre tâtonnement, accusation et mea-culpa, le secrétaire général de la Commune de Nokou, s’est enfoncé davantage en voulant se disculper. Rien de précis dans ses dires. Tantôt il a délivré l’acte de naissance à la demande du père de Zouhoura, Mahamat Tahir Kelley, sans montrer une preuve palpable, tantôt, il est l’ami au grand-père de Zouhoura, il n’a pas besoin de papiers justificatifs pour délivrer un acte de naissance. Au finish, Ali Mahamat Garfa avoue avoir délivré l’acte de naissance de Zouhoura, en novembre 2018, mais pour le besoin scolaire.

Présent à l’audience,  Mahamat Tahir Kelley balaye d’un revers de la main a contredit toutes les déclarations du secrétaire général de la commune. Il se défend que : le secrétaire de la Commune de Nokou lui a délivré l’acte de naissance en mars 2015, à la mairie. Ali Mahamat Garfa réplique que :c’est faux, parce qu’il a été nommé en avril 2015 à ce poste. A la question des juges s’il détient une souche de l’acte de naissance de Zouhoura qu’il dit avoir délivré en novembre 2018, la réponse du secrétaire général de la Commune de Nokou est négative.

Ensuite un autre débat de fond est engagé entre le 1er substitut et le conseildu député Azzaï Mahamat Hassan et de son beau-père Mahamat Tahir Kelley à la suite de la lecture du rapport médical. La partie civile soutient que selon l’expertise médicale Zouhoura à 17 ans, elle a été mariée avant l’âge légal.Les avocats rétorquent que c’est faux, l’âge de Zouhoura est celui fourni par son géniteur, donc 19 ans. Si non que l’acte de naissance attestant qu’elle est née en 2001 soit produit. Avec l’expertise médicale qui fixe l’âge de la présumée mineure « au plus 18 ans », l’élu de Nokou pourrait vraisemblablement espérer une réduction de peine ou une relaxe, pour faits non constitués susurre-t-on dans le milieu judiciaire.

Affaire à suivre !  

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :